CE01 - Terre solide et enveloppes fluides

Impact du climat sur l'érosion des badlands – CLIMBAD

Résumé de soumission

Les badlands sont des terrains en forte érosion et d’importants contributeurs aux flux de sédiments et de carbone vers la mer Méditerranée. CLIMBAD a pour objectif de prédire l’érosion future de ces terrains sous l’effet du changement climatique.

L’érosion des badlands est pilotée par la pluie, mais est fortement réduite par la végétation. A l’inverse, la dynamique végétale est influencée par l’érosion et la topographie, ainsi que par le régime de pluie et la température. De plus, l’érosion des badlands est aussi modulée par l’altération qui transforme la roche saine en sol ou régolithe disponible pour l’érosion. L’altération, et particulièrement les processus liés au gel, est influencée par le climat et possiblement par la végétation. Prédire l’érosion des badlands sous l’effet du changement climatique nécessite donc de prendre en compte d’une part le couplage entre dynamique végétale et érosion, et d’autre part le rôle de l’altération sur l’érosion.

CLIMBAD propose de traiter cette question en combinant des suivis de terrain de long-terme et de la modélisation numérique. Dans un premier temps, des données de l’observatoire Draix-Bléone (membre de l’IR OZCAR-eLTER) combinées à des images aériennes et satellitaires seront utilisées pour quantifier les interactions entre dynamique végétale, climat et érosion dans ces badlands des Alpes du Sud. Dans un second temps, un modèle de type « landscape evolution » sera développé en couplant dynamique végétale, processus d’altération et d’érosion et leur dépendance au climat. Enfin ce modèle sera utilisé pour prédire l’érosion future de badlands, tout d’abord à l’échelle locale des bassins versants de Draix, puis à l’échelle régionale du bassin de la Durance et de la zone méditerranéenne.

CLIMBAD fournira ainsi des connaissances et outils sur la co-évolution de l’érosion et de la végétation de badlands, qui seront utiles aux gestionnaires pour adapter leurs stratégie de protection contre l'érosion et ses effets.

Coordinateur du projet

Madame Caroline Le Bouteiller (Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ETNA Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement

Aide de l'ANR 269 224 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter