Résilience - COVID-19 - Résilience - Coronavirus disease 2019

Allergies aux vaccins COVID-19 – ALLCOV

Résumé de soumission

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la vaccination joue un rôle majeur pour réduire la circulation du virus et les cas sévères. Cependant, le risque de réaction allergique sévère, ou anaphylaxie, réduit l’accès à la vaccination. A ce jour la poursuite de la vaccination est contrindiquée chez les patients ayant fait une réaction à la première dose, et les patients avec des antécédents d’allergie aux médicaments doivent consulter une équipe spécialisée avant d’être vaccinés, entrainant des délais considérables. Ceci est dommageable en termes de protection individuelle mais également collective, l’immunisation incomplète favorisant l’émergence de variants. Pour combattre ce problème, une meilleure connaissance de ces réactions allergiques est nécessaire.
Les allergies aux vaccins sont en général attribuées aux excipients. Différents mécanismes immunologiques et non-immunologiques ont été décrits. Actuellement il n’existe aucune description des mécanismes des réactions aux vaccins anti-COVID-19 et les allergènes potentiels sont inconnus.
Le but du présent projet est de combiner une triple expertise clinique, biologique et chimique pour déterminer les mécanismes impliqués dans les réactions sévères aux vaccins anti-COVID-19 et identifier les allergènes responsables. Nous mesurerons les marqueurs d’activation cellulaire et les médiateurs potentiels dans les prélèvements réalisés lors de la réaction aiguë. Lors d’une consultation d’allergologie post-réaction, nous identifierons les allergènes en cause par une combinaison de tests cutanés et de restimulations ex vivo. Enfin nous développerons des tests diagnostiques innovants pour détecter les anticorps et les lymphocytes T mémoires spécifiques de ces allergènes. Ces connaissances nous permettrons de proposer des alternatives sûres pour les patients ayant présenté une réaction, et d’évaluer le risque chez les patients avec antécédents allergiques. Ce projet multidisciplinaire permettra de contribuer au contrôle de l’épidémie en permettant la vaccination du plus grand nombre.

Coordination du projet

Luc de Chaisemartin (INSERM U1222 "Antibodies in Therapy and Pathology")

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSERM U1222 "Antibodies in Therapy and Pathology"
UPSaclay / BioCIS Université Paris-Saclay / Biomolécules : Conception, Isolement, Synthèse
Service de Dermatologie et Allergologie, Hôpital Tenon APHP

Aide de l'ANR 79 220 euros
Début et durée du projet scientifique : mai 2021 - 9 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter