CE37 - Neurosciences intégratives et cognitives

Oscillations neuronales dans l'audition – OSCILL-A

Résumé de soumission

Le cerveau humain change rythmiquement entre des moments optimaux et non optimaux pour la perception. Cette "oscillation neuronale" est nécessaire au bon fonctionnement du cerveau : Les moments optimaux "ouvrent la porte" aux événements importants qui nécessitent une attention particulière, tandis que les moments non optimaux réduisent le traitement des informations non pertinentes qui peuvent être ignorées. Mais que se passe-t-il si des événements importants se produisent alors que la "porte est fermée" ? Cela pose un problème majeur pour le système auditif, car les stimuli typiques (par exemple, la parole) changent rapidement et peuvent avoir disparu lorsque la porte est à nouveau ouverte. La recherche actuelle sur les oscillations est dominée par le système visuel qui, en raison des informations plus stables dans le temps, n'est pas confronté à de tels défis. Ainsi, on ne comprend pas encore comment les oscillations peuvent fonctionner dans un système qui repose essentiellement sur des informations qui se déroulent dans le temps, comme le système auditif. Nous proposons ici l'hypothèse nouvelle que les « oscillations auditives » peuvent être utiles ou nuisibles, selon qu'une perte d'information - pendant des moments non optimaux - peut être évitée. En utilisant une combinaison de plusieurs méthodes (psychophysique, électroencéphalographie, stimulation transcrânienne à courant alternatif, neurofeedback), nous validons cette notion en construisant des scénarios expérimentaux dans lesquels nous nous attendons ou non à la présence d'oscillations, en fonction de leur "utilité" hypothétique. Nous présentons également de nouveaux protocoles pour améliorer la perception auditive et l'attention, via une manipulation des oscillations neuronales. Les résultats obtenus sont donc importants pour les conditions dans lesquelles ces fonctions sont altérées, mais aussi pour les scénarios de la vie quotidienne dans lesquels l'attention soutenue est critique (par exemple, pour les pilotes). Dans l'ensemble, ce projet vise à révéler des mécanismes neuronaux du système auditif qui peuvent être alloués de manière flexible au moment quand ils sont nécessaires, et à démontrer comment ils peuvent être manipulés pour modifier la perception et l'attention. Les résultats obtenus pourraient changer l'orientation du domaine scientifique et inspirer de futures applications cliniques et technologiques.

Coordination du projet

Benedikt ZOEFEL (CENTRE DE RECHERCHE CERVEAU ET COGNITION)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CerCo CENTRE DE RECHERCHE CERVEAU ET COGNITION

Aide de l'ANR 340 164 euros
Début et durée du projet scientifique : février 2022 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter