CE28 - Cognition, éducation, formation

Du laboratoire au terrain: Une évaluation multidimensionnelle du stress en vie quotidienne pour mieux comprendre les effets de facilitation et d'inhibition sociale – DAY-STRESS

Résumé de soumission

Le stress, défini au sens large comme la réponse de l'organisme à toute perturbation, est central à l'adaptation au cours de la vie. Cependant, il peut également avoir des conséquences négatives dans de nombreux domaines (e.g., la réussite scolaire, la prise de décision, la santé). Le projet DAY-STRESS est ancré dans une approche psychosociale et neurophysiologique. Nous examinerons les réponses au stress d’individus qui effectuent une tâche en présence d'autres personnes. Ce stresseur social peut être associé à des effets adaptatifs ou maladaptatifs. En effet, il peut avoir des effets positifs sur la performance à des tâches maîtrisées, mais négatifs dans le cas de tâches nouvelles, un phénomène appelé effets de facilitation et d’inhibition sociale (FIS). Bien que beaucoup ait été appris sur ces effets, les connaissances scientifiques ont été développées presque exclusivement en laboratoire. Par conséquent, la validité externe de ces résultats demeure une question ouverte, qu'il semble particulièrement important de traiter dans le cadre de la crise actuelle de la reproductibilité en science. Le premier objectif de DAY-STRESS sera de proposer une réplication conceptuelle des effets de FIS basée sur la triangulation (l'utilisation de différentes méthodes pour tester la même question), en examinant ces effets dans une expérience de laboratoire ainsi que dans une étude longitudinale en vie quotidienne, au cours de laquelle les données seront collectées durant une journée une fois par mois pendant un an. Cette approche méthodologique sera rendue possible par l'utilisation d'un modèle d'indice physiologique innovant développé par l'équipe et basé sur l'intelligence artificielle, capable de mesurer avec précision le stress non seulement en laboratoire mais aussi en vie quotidienne. Cet indice repose sur la fusion de multiples caractéristiques physiologiques (paramètres respiratoires, cardiaques et de conductance cutanée) calculées à partir de signaux captés par une montre connectée et une ceinture thoracique. Le deuxième objectif de DAY-STRESS sera de mieux comprendre les processus de FIS, en examinant ses deux explications dominantes (liées à l'éveil et à l'attention) qui ont été le plus souvent examinées séparément. Pour ce faire, nous étudierons ces deux processus de manière simultanée et continue pendant l'exécution de la tâche, en couplant des mesures au niveau physiologique, subjectif et neuromusculaire (EEG, EOG, EMG). Ces questions seront examinées dans le domaine du tir sportif. Cette tâche fournit un modèle théorique particulièrement pertinent pour étudier les effets de FIS, car elle est réalisée dans une position immobile, assurant un certain contrôle expérimental même en contexte écologique. De plus, elle est généralement réalisée en présence d'un public, apportant ainsi une validité écologique à l’étude des effets de FIS. Notre hypothèse principale est que l'effet de la présence sociale sur la performance au tir sera modéré par l'expertise sur la tâche : pour les experts de haut niveau, la performance sera facilitée par la présence sociale ; pour les experts de bas niveau, la performance diminuera. Les hypothèses de médiation sont plus exploratoires : nous nous attendons à ce que les effets de FIS soient médiatisés par des processus liés à l’éveil et/ou attentionnels. En ce qui concerne le modèle d'indice physiologique de stress, il devrait être enrichi et renforcé par l'identification de nouvelles combinaisons de caractéristiques physiologiques qui sont à la fois plus spécifiques au stress et accessibles dans diverses conditions de vie réelle et sur une base longitudinale. Pour tester ces questions, DAY-STRESS s’appuiera sur une équipe interdisciplinaire composée de chercheurs en sciences du sport (psychologie sociale, neurosciences), en neurophysiologie, et en intelligence artificielle.

Coordination du projet

Aina Chalabaev (LABORATOIRE SPORT ET ENVIRONNEMENT SOCIAL)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LPNC LABORATOIRE DE PSYCHOLOGIE ET NEUROCOGNITION
SENS - UGA LABORATOIRE SPORT ET ENVIRONNEMENT SOCIAL
GRICAD Grenoble Alpes Recherche-Infrastructure de CAlcul Intensif et de Données
TIMC-IMAG Techniques de l'Ingénierie Médicale et de la Complexité - Informatique, Mathématiques et Applications, Grenoble
LETI Laboratoire d'Electronique et de Technologie de l'Information

Aide de l'ANR 429 502 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2021 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter