CE20 - Biologie des animaux, des organismes photosynthétiques et des microorganismes

Contrôle de l'orobanche du tournesol: identification des stimulants de germination chez l'hôte et récepteur(s) chez l'orobanche – STIGO

Résumé de soumission

Orobanche cumana est une plante parasite obligatoire qui infecte le tournesol, entrainant des pertes de rendement importantes. Les graines d’orobanche présentes dans le sol ne germent qu’en percevant des molécules exsudées par les racinaires du tournesol. Grâce aux ressources génétiques du genre Helianthus, nous avons identifié des accessions induisant ou non la germination. Des approches de génétique et de génomique identifieront des gènes candidats impliqués dans la biosynthèse des molécules inductrices. Une approche sans a priori sera aussi menée par fractionnement des exsudats racinaires de tournesols en analysant leur capacité germinative et leur composition moléculaire. Nous identifierons les récepteurs des molécules inductrices chez l’orobanche par des approches de biochimie fonctionnelle et analyserons leur diversité. Outre les connaissances fondamentales, ces résultats permettront de produire de nouvelles variétés de tournesol résistantes et méthodes de lutte.

Coordination du projet

STEPHANE MUNOS (Laboratoire des Interactions Plantes-Microbes-Environnement)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ICSN Institut de Chimie des Substances Naturelles
INNOLEA SAS
LBPV LABORATOIRE DE BIOLOGIE ET PATHOLOGIE VÉGÉTALES
IJPB Institut Jean-Pierre Bourgin
LIPME Laboratoire des Interactions Plantes-Microbes-Environnement

Aide de l'ANR 710 253 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2021 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter