CE14 - Physiologie et physiopathologie

Impact du dialogue intestinal entre l’épithélium, le système immunitaire et le microbiote sur les effets bénéfiques et délétères de la chirurgie bariatrique – IMAT

Résumé de soumission

L'épithélium intestinal est un tissu en constant renouvellement qui s'adapte rapidement à son environnement. Le microbiote et les cellules immunitaires, au contact direct des cellules épithéliales intestinales, peuvent avoir un impact sur leurs fonctions et ainsi moduler l'absorption des nutriments, la sécrétion des entérohormones et la fonction de barrière du tractus gastro-intestinal. Cette triade constitue donc une cible intéressante pour prévenir ou combattre la pandémie mondiale d'obésité.

Ainsi, les procédures de chirurgie bariatrique ont montré leur efficacité contre l'obésité et les troubles métaboliques associés. Les techniques chirurgicales les plus couramment utilisées en France sont la sleeve gastrectomie verticale (VSG) et le bypass gastrique Roux-en-Y (RYGB). Au-delà de la diminution de la prise alimentaire et de la surface d'absorption, différents mécanismes ont été rapportés pour expliquer leurs effets bénéfiques : modifications de la sécrétion des entérohormones (dont l'incrétine GLP-1), augmentation de l'absorption intestinale du glucose, modifications de la composition du microbiote. De façon surprenante, les cellules immunitaires intestinales sont encore peu caractérisées après ces chirurgies.

Nous posons l’hypothèse que les cytokines produites par les cellules immunitaires intestinales (CII) sont des médiateurs clés du dialogue entre les cellules immunitaires et les cellules épithéliales intestinales (CEI), contrôlant l'adaptation intestinale en réponse à la chirurgie bariatrique et que les métabolites dérivés du microbiote modulent ce dialogue à trois.

Les objectifs de ce programme de recherche sont de caractériser le phénotype et les fonctions des CII en réponse à la chirurgie bariatrique (tâche 1), leurs relations avec le microbiote et ses métabolites (tâche 2) et le rôle des CII et du microbiote dans la reprogrammation des CEI (tâche 3).
Nous nous concentrerons sur les adaptations intestinales post-chirurgie dont nous avons déjà établi l’importance clinique à savoir : l’augmentation du nombre des cellules entéroendocrines (CEE) et notamment des cellules sécrétrices de GLP-1 après VSG et RYGB et le changement du métabolisme du glucose en relation avec l'hyperplasie de l’anse alimentaire après RYGB. Afin d'étudier le rôle potentiel des CII dans ces adaptations nous travaillerons sur des modèles précliniques (Tâches 1-3) mais aussi sur une cohorte de sujets obèses, candidats à la chirurgie bariatrique (Tâche 4).

La force du consortium "Ménage À Trois Intestinal" (IMAT) est de réunir des chercheurs et cliniciens ayant une expertise complémentaire et synergique en physiopathologie intestinale (Partenaires 1-3), obésité & chirurgie bariatrique (Partenaire 1), immunologie intestinale (Partenaire 2) et microbiote (Partenaire 3).

Les perspectives de ce travail sont d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques intestinales, donc accessibles par voie orale, modulant l'épithélium, l'immunité et/ou le microbiote intestinal afin de prévenir ou limiter les effets néfastes de l'obésité ou alternativement d'induire les mêmes conséquences bénéfiques que la chirurgie bariatrique tout en limitant ses effets négatifs.

Coordination du projet

Maude LE GALL (Centre de recherche sur l'inflammation)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CRI Centre de recherche sur l'inflammation
MICALIS MICrobiologie de l'ALImentation au service de la Santé
CRI Centre de recherche sur l'inflammation

Aide de l'ANR 360 610 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2021 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter