ANR-FWF - Appel à projets générique 2020 - FWF

Engineering Nationality – Engineering Nationality

Résumé de soumission

Ce projet de coopération interdisciplinaire porte sur un chapitre important, mais jusqu'ici négligé, à la croisée de l'histoire technique et culturelle, la campagne de sauvetage (1905-1926) de l'un des bâtiments les plus remarquables de l'époque gothique européenne - la cathédrale de Strasbourg. Elle a été initiée par Johannes Knauth (1864-1924), le maître d'œuvre de l'atelier de la cathédrale. Nous cherchons non seulement à approfondir la compréhension de l'une des réalisations techniques les plus complexes du début du XXe siècle, plutôt négligée par l'historiographie de la cathédrale de Strasbourg, mais aussi à reconsidérer la position d'"architecte en chef" dans une perspective comparative. Cette question est étroitement liée à l'importance culturelle et scientifique des ateliers de cathédrale et de leurs architectes en chef - un sujet d'actualité pour lequel une demande de reconnaissance comme patrimoine culturel immatériel est actuellement en cours auprès de l'UNESCO.
Depuis plus de 100 ans, ce projet de restauration est revendiqué par les deux parties, française et allemande, comme une réalisation nationale. Ce n'est qu'en 2015 que la ville de Strasbourg a rendu hommage au véritable auteur de cette réalisation, Johann Knauth, mettant ainsi un terme à une longue querelle idéologique. L'hypothèse de travail est que la réalisation technique de la rénovation des fondations de la tour de la cathédrale ne peut pas être décrite comme une alternance entre les techniques " françaises " ou " allemandes " - comme cela est fait depuis près de 100 ans – mais que ce travail de restauration doit plutôt être considéré comme une interaction des champs de connaissance allemands et français. L'évaluation scientifique des sources révélera qu'au-delà de la rhétorique nationaliste, les travaux d'ingénierie étaient le résultat cumulé d'une expertise dans le domaine de la construction et de la restauration en béton armé, qui n'était en son genre probablement possible qu'à Strasbourg.
Afin d'attribuer une signification plus complexe au travail de préservation effectué par Knauth, de nouvelles sources historiques documentant la réalisation de l'ingénierie seront prises en considération, l'élément principal étant le volumineux "Journal de chantier".
En associant la nouvelle discipline de l'histoire de la construction aux méthodes de l'histoire culturelle, des réseaux cachés de spécialistes seront mis en évidence, ce qui permet de réécrire un chapitre important de l'ingénierie et de l'histoire culturelle européennes.
L'équipe de recherche interdisciplinaire sera composée de la spécialiste de l'histoire de la construction en béton armé Christiane Weber, appartenant à la faculté technique d'architecture de l'université d'Innsbruck, et de l'historien culturel Alexandre Kostka de l'Université de Strasbourg. Le projet sera mené en étroite collaboration avec Sabine Bengel, responsable de l'unité de recherche de la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame (chargée de l'entretien la cathédrale de Strasbourg), qui prévoit de préparer une exposition en 2026 pour commémorer les anniversaires de l'achèvement des travaux de restauration.

Coordination du projet

Alexandre Kostka (Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (UMR 7363))

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

SAGE_UNISTRA Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (UMR 7363)

Aide de l'ANR 231 105 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2020 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter