CE49 - Planétologie, structure et histoire de la terre

Fractionnements isotopiques independants de la masse en cosmochimie – MIFs

Résumé de soumission

Les anomalies isotopiques présentes dans le système solaire, i.e. des variations contraires aux lois connues des fractionnements isotopiques, sont considérées comme héritées des processus de nucléosynthèse dans la galaxie. Il a pourtant été montré il y a 40 ans qu'une réaction chimique, la formation de l'ozone à partir de l'oxygène moléculaire, pouvait produire de grandes "anomalies isotopiques" par des fractionnements isotopiques indépendants de la masse (MIF). Nos expériences récentes le prouvent aussi, pour la première fois, pour un autre élément qui lui est très réfractaire, le titane. Le but de ce projet est d'explorer l'existence de MIFs pour des éléments clefs (Ti, Mo, Cr, Ni, O, …) en couplant des approches théoriques et expérimentales en physique des plasmas pour simuler la nébuleuse protosolaire, avec des approches analytiques et de modélisation en cosmochimie et astrophysique. Si les MIFs sont ubiquistes dans ces plasmas, cela ouvrira une nouvelle fenêtre pour l'étude de la formation du système solaire.

Coordination du projet

Marc CHAUSSIDON (Institut de physique du globe de Paris)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IPGP Institut de physique du globe de Paris
IMPMC Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie
LCT Laboratoire de Chimie Théorique
LSPM Laboratoire des Sciences des Procédés et des Matériaux

Aide de l'ANR 440 686 euros
Début et durée du projet scientifique : novembre 2020 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter