CE44 - Biochimie du Vivant

Etude d'un facteur de l'hôte impliqué dans les infections du virus de la grippe A par des approches de Chemobiologie – PalHost

Résumé de soumission

Le virus de la grippe reste une menace sérieuse pour la santé humaine, causant jusqu'à 500 000 décès dans le monde chaque année, malgré l’accès à des vaccins saisonniers et à des médicaments antiviraux. Le virus pris seul est limité dans ses actions. Pour effectuer de nombreuses étapes de son cycle de vie, comme entrer dans les cellules humaines ou se multiplier, il dépend de la machinerie présente dans les cellules qu’il infecte et l’utilise à son avantage. Il est donc essentiel de comprendre comment certaines protéines des cellules humaines sont exploités par ce virus pour identifier de nouvelles stratégies thérapeutiques antivirales. J’étudierai comment une protéine humaine, qui est utilisée par ce virus pour l’aider à rentrer dans les cellules humaines, est régulée par ses modifications post-traductionnelles. Mieux comprendre cette protéine permettra d’imaginer de nouvelles méthodes pour bloquer sa fonction et ainsi empêcher l’entrée du virus et la maladie.

Nous avons récemment détecté par protéomique que cette protéine était modifiée post-traductionnellement par un acide gras de 16 carbones sur plusieurs Cys. Cette modification est appelée S-palmitoylation et régule généralement la localisation et la fonction des protéines. C’est une modification covalente mais réversible qui est dynamique dans les cellules. Il a été démontré que les niveaux de S-palmitoylation peuvent changer à la suite d’un stimulus externe ; cependant, il n’y a pas de méthode pour quantifier avec précision les changements des niveaux de S-palmitoylation au niveau du protéome. La protéine étudiée est partiellement localisée au niveau de la membrane cellulaire où elle pourrait directement ou indirectement (par interaction avec d'autres protéines) participer à l'entrée du virus. Nous émettons l'hypothèse que cette modification régule le trafic, la localisation et la fonction de cette protéine lors de l'entrée et de l'infection par le virus de la grippe A.

Dans un premier temps, nous étudierons comment la S-palmitoylation affecte la localisation et le trafic de la protéine, par des analyses biochimiques et par immunofluorescence, à l'état d'équilibre et lors de l'entrée du virus. Des mutants déficients en S-palmitoylation de la protéine étudiée seront produits par des mutations Cys en Ala et exprimés dans les cellules dépourvues de protéine, préparées par la méthode CRISPR, et seront comparés à la protéine de type sauvage.

Les niveaux de S-palmitoylation de la protéine étudiée pourraient changer pendant l'infection virale, ce qui pourrait augmenter sa localisation à la membrane cellulaire et faciliter ainsi l'entrée du virus. Nous développerons deux méthodes complémentaires pour quantifier les niveaux de S-palmitoylation de la protéine étudiée. La première permettra l'identification directe et la quantification des peptides S-palmitoylés de la protéine étudiée tandis que la seconde permettra la quantification des sites de S-palmitoylation à l’échelle du protéome par protéomique basée sur la spectrométrie de masse.

Le projet étudiera comment une nouvelle cible antivirale est régulée par ses modifications post-traductionnelles (S-palmitoylation). Cette connaissance sera essentielle pour comprendre comment cette protéine participe à l'entrée du virus de la grippe A dans les cellules hôtes et essentielle pour identifier des stratégies thérapeutiques pour bloquer sa fonction. Le projet est multidisciplinaire à l’interface de la chimie, biologie et protéomique dans le contexte des infections virales. Il bénéficiera fortement de l'environnement de recherche disponible au CBMN (Bordeaux) et à l'ICEB (Bordeaux).

Coordination du projet

Emmanuelle Thinon (INSTITUT DE CHIMIE ET DE BIOLOGIE DES MEMBRANES ET DES NANOOBJETS)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CBMN INSTITUT DE CHIMIE ET DE BIOLOGIE DES MEMBRANES ET DES NANOOBJETS

Aide de l'ANR 253 819 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2021 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter