CE44 - Biochimie du Vivant

Signalisation du Récepteur mGlu2 dans le Cerveau: Altérations dans les modèles précliniques de Schizophrénie et Interférences entre Antipsychotiques – SchizoGlu

Résumé de soumission

La schizophrénie touche 1% de la population. Les traitements actuels en contrôlent mal les symptômes et ont de lourds effets secondaires. Des activateurs du récepteur métabotropique (mGlu) 2 du glutamate sont actuellement en étude clinique mais les premières molécules ont échoué du fait d’une interférence avec les antipsychotiques atypiques ciblant le récepteur 2A de la sérotonine. Si les molécules mGlu2 restent de bons candidats pour un traitement de première intention, cela amène d’importantes questions. Ce projet se base sur la protéomique fonctionnelle et sur des nanocorps (anticorps monocaténaires de lama) anti-mGlu2 pour 1) décrypter la signalisation du récepteur mGlu2 dans le cerveau avec l’espoir de trouver de nouveaux régulateurs et de nouvelles voies de signalisation différentes de la voie canonique Gaio protein / adenylate cyclase / cAMP ou de la voie beta arrestine, 2) caractériser l’altération de ces nouveaux régulateurs et effecteurs dans des modèles précliniques établis de la schizophrénie, 3) déterminer l’impact de l’inhibition chronique de 5-HT2A sur la signalisation de mGlu2 afin de comprendre l’interférence entre antipsychotiques ciblant le récepteur mGlu2 et les antipsychotiques atypiques, 4) déterminer l’importance des nouveaux régulateurs et effecteurs dans la capacité du récepteur mGlu2 à répondre à sa stimulation et à reverser des déficits comportementaux de modèles précliniques de schizophrénie. Ce projet devrait apporter une meilleure compréhension du mode d’action d’une nouvelle génération prometteuse d’antipsychotiques et de son interférence avec les antipsychotiques atypiques actuellement utilisés.

Coordination du projet

Franck VANDERMOERE (Institut de génomique fonctionnelle)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IGF Institut de génomique fonctionnelle
IGF Institut de génomique fonctionnelle

Aide de l'ANR 502 308 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2021 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter