CE21 - Alimentation et systèmes alimentaires

RESILIENCE DE LA VIGNE A LA CHALEUR: LIEN ENTRE TRANSCRIPTION, ETAT REDOX ET BALANCE K/ACIDES – PARASOL

Résumé de soumission

Les températures élevées contribuent à fortement diminuer le rendement des espèces cultivées. Il est important de comprendre comment les plantes parent aux températures élevées tout en maintenant leur rendement et qualité. Dans le cas de la viticulture, les vignes prospèrent malgré des conditions parfois défavorables, mais commencent à souffrir au-delà de 35°C. Une telle élévation de température devrait causer des dommages importants à la vigne en termes de croissance et de qualité des fruits. Il est donc urgent d’anticiper les effets du réchauffement sur le vignoble. Exploiter la diversité génétique de Vitis pour sélectionner des variétés mieux adaptées au climat futur est une bonne alternative. PARASOL étudiera certains processus affectés par la chaleur afin d’identifier des acteurs moléculaires impliqués. PARASOL est d’autant plus pertinent que les connaissances en matière de signalisation cellulaire déclenchée par de fortes températures sont encore très fragmentaires chez la vigne.

Coordination du projet

Fatma Ouaked-Lecourieux (Ecophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

EGFV Ecophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne
BFP Biologie du Fruit et Pathologie
BPMP Biochimie et Physiologie Moléculaire des Plantes

Aide de l'ANR 533 487 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2021 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter