CE19 - Technologies pour la santé

Pansements Actifs intégrant des Capteurs Électroniques embarqués graphène pour la Détection In-Situ De l’Infection et le Suivi de la Cicatrisation – PADISC

Résumé de soumission

Le marché du pansement intelligent est encore à ses prémisses, mais devrait prendre son essor dans les prochaines années dans le sillage de la médecine régénérative personnalisée, des « wearables » et dispositifs embarqués de télésurveillance du patient mais également de la télémedecine.

L'objectif principal du projet PADISC est de saisir cette opportunité de marché en concevant un pansement intégrant des capteurs de bioelectroniques permettant de suivre de manière à distance la cicatrisation, notamment celle des plaies chroniques, qui affectent les personnes âgées et la patients diabétiques.et causent 1 Milliard d’Euros de frais annuels au système de santé Français. Ce suivi sera rendu possible grâce à l'utilisation d'un pansement à base de graphène biocompatible qui permet d’intégrer des capteurs de pH et de température couplé à un enregistreur embarqué enregistrer l'état de la plaie et de délivrer un signal d’alerte en cas de début d’infection. De plus, le bandage PARDISC aura des biocapteurs présentés qui permettront de suivre l'état de l’inflammation des plaies en mesurant localement les niveaux de métalloprotéinases. La détection de bactéries tels que Staphylococcus aureus et Pseudomonas aeruginosa donneront une discrimination plus précise de la nature de l’infection. Un tel pansement disposant d’une perméabilité optimale à l'oxygène et à l'eau grâce à la présence de nanopores dans la couche de graphène permettra d’améliorer la cicatrisation des plaies La présence de capteurs aura non seulement un effet positif sur la qualité du suivi des patients, mais réduira également les coûts car il permettra de généraliser l’hospitalisation à domicile Il fournira une solution notamment pour les plaies chroniques qui affectent personnes âgées et diabétiques pour surveiller en continu les progrès de la cicatrisation et détecter en amont les infections afin de réduire les risques d’amputation. La présence d'éléments de transmission de données sans fil au personnel soignant (infirmière, clinicien, etc.) permettra un suivi adéquat de la plaie de plus près par des professionnels de santé grâce à l’écosystème émergeant de la télémédecine.

La projet PADISC est constitué d’un consortium de quatre partenaires (une entreprise, Grapheal en essaimage du CNRS de Grenoble et deux laboratoires de recherche à Grenoble (LETI-CEA) et Lille (IEMN-Université de Lille / CNRS associé au CHU Grenoble-Université Grenoble Alpes). Il mettra à profit des synergies sur les aspects technologiques. Le projet couvre l'ensemble des compétences de la recherche fondamentale sur la nanotechnologie du graphène, la fabrication et l’intégration de dispositifs d’électronique souple, la technologie des biocapteurs et la télésanté (intégration des technologies numériques) aux soins des plaies et aux tests précliniques / cliniques à l'industrialisation. L'idée de développer un pansement intelligent au niveau français est tirée par le grand intérêt de la recherche et plus récemment par l'industrie dédiée au graphène, considéré comme l'un des matériaux les plus prometteurs du 21ème siècle. Actuellement, le soin standard des plaies consiste à appliquer des pansements qui protègent contre les agressions extérieures, accélèrent la régénération des tissus au niveau de la plaie et visent à prévenir et, si possible, les infections. Cela nécessite cependant un remplacement régulier ainsi qu'un suivi constant par un professionnel de la santé pour assurer la bonne cicatrisation de la plaie. La régénération tissulaire via le nouveau bandage à base de nanomatériaux avec capteurs intégrés tel que proposé dans ce projet, permettra de surmonter les limitations actuelles.

Coordinateur du projet

Monsieur Vincent BOUCHIAT (GRAPHEAL)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CIC 1406 Centre d’Investigation Clinique Grenoble
LETI Laboratoire d'Electronique et de Technologie de l'Information
GRAPHEAL GRAPHEAL
IEMN Institut d'électronique, de microélectronique et de nanotechnologie

Aide de l'ANR 549 328 euros
Début et durée du projet scientifique : - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

La fonction de recherche n'est pas disponible actuellement.

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter