CE17 - Recherche translationnelle en santé

Stimuler la locomotion quadrupède précoce pour diagnostiquer et entraîner des nourrissons grands prématurés à risque de retards moteurs – Premalocom

Résumé de soumission

L'extrême prématurité est en constante augmentation selon l'Organisation Mondiale de la Santé. Actuellement, en France, environ 13 000 enfants grands prématurés naissent chaque année. Cette situation crée un véritable problème de santé publique car l'augmentation de la survie des grands prématurés entraîne une augmentation du nombre d'enfants handicapés. Or, les méthodes précoces de diagnostic et d'intervention thérapeutique des prématurés à risque de handicap font cruellement défaut. L'objectif de ce projet est de surmonter ces problèmes.

Ce projet PREMALOCOM représente la traduction clinique (avec une étude supplémentaire en neuro-imagerie) d'un projet précédent financé par l'ANR 11-BSH2-0070 (NEOLOCOM). Dans ce précédent projet, nous avons découvert que l'entraînement de la marche à quatre pattes ou crawling de nouveau-nés typiques sur une mini planche à roulettes, le Crawliskate (un nouvel outil que nous avons conçu et breveté), est un excellent moyen de stimuler la locomotion active du corps entier des nourrissons, essentielle au développement ultérieur de leur posture et de leur locomotion. Cette méthode est donc un moyen prometteur 1) pour entraîner et accélérer le développement moteur et neuropsychologique des grands prématurés et 2) pour isoler les signatures potentielles d'un développement anormal.

Le projet a trois objectifs :
1.Déterminer si les mouvements de crawling des prématurés sur le Crawliskate peuvent être utilisés pour prédire leur risque de développer un retard ou une déficience développementale.
2.Déterminer si l'entraînement précoce au crawling sur ce mini skateboard accélérera le développement moteur (en particulier locomoteur) et/ou neuropsychologique des nourrissons grands prématurés.
3.Utiliser la neuro-imagerie par IRM pour comprendre les substrats neuronaux précoces du handicap moteur chez les nourrissons grands prématurés et la plasticité neuromotrice après entraînement sur le Crawliskate.

Méthodologie : Nous étudierons deux groupes de nourrissons grands prématurés : l'un sans lésions cérébrales majeures (groupe 1) et l'autre avec des lésions cérébrales majeures (groupe 2). La moitié des nourrissons de chaque groupe seront entraînés à la maison par leurs parents à se propulser sur le Crawliskate tous les jours pendant 2 mois (sujets entraînés) et l'autre moitié des nourrissons de chaque groupe n'auront pas d'entraînement mais recevront un traitement et un suivi clinique typique (sujets contrôle). Tous les nourrissons seront suivis ensuite : 1) pour étudier leurs mouvements de crawling sur le Crawliskate à l'âge équivalent du terme (juste avant l'entraînement pour les groupes entraînés) et à l'âge corrigé de 2 mois (CA, c'est-à-dire l'âge déterminé à partir de la date à laquelle ils auraient dû naître), et 2) pour leur développement neuro-développemental, moteur et neuropsychologique entre 0 et 12 mois CA. En outre, qu'ils aient été entraînés ou non sur le Crawliskate, tous les nourrissons prématurés présentant des lésions cérébrales majeures (groupe 2) recevront deux examens IRM, l'un effectué avant leur sortie de l'hôpital et l'autre lorsqu'ils atteignent l'âge corrigé de 2 mois.

Résultats attendus : Notre première hypothèse est qu'entre 0 et 2 mois d'âge corrigé, des schémas atypiques de crawling sur le Crawliskate permettront d'identifier les prématurés à risque développemental. Notre deuxième hypothèse est que les prématurés entraînés quotidiennement à se propulser sur le Crawliskate (pendant deux mois après leur sortie de l'hôpital) présenteront un crawling plus efficace et se développeront plus tôt et plus efficacement sur le plan moteur et neuropsychologique que les prématurés qui ne reçoivent aucun entraînement au crawling. Notre troisième hypothèse est que l'entraînement précoce des capacités motrices et neuropsychologiques sera lié à l'amélioration de la plasticité et de la maturation des réseaux cérébraux dédiés au traitement sensorimoteur et cognitif.

Coordination du projet

jacqueline FAGARD (CENTRE NEUROSCIENCES INTEGRATIVES ET COGNITION)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INCC CENTRE NEUROSCIENCES INTEGRATIVES ET COGNITION
inDev Imagerie et neurologie du développement du cerveau
NeuroDider Maladies neurodéveloppementales et neurovasculaires = Neurodevelopmental and Neurovascular Disorders
San Francisco State University / Marian Wright Edelman Institute for the Study of Children

Aide de l'ANR 320 544 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2021 - 24 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter