CE12 - Génétique, génomique et ARN

Role évolutif de l’héritage génomique archaique dans la diversité humaine unique de Mélanésie – PapuaEvol

Résumé de soumission

Une grande partie de notre génome ne vient pas d’Homo sapiens mais de lignées aujourd’hui éteintes d’anciens homininés. Ce projet vise à étudier le caractère fonctionnel de cet exceptionnel héritage biologique au sein de la diversité humaine, unique, de Nouvelle Guinée. Le génome de ces populations est celui qui au monde contient le plus fort héritage génétique (5%) provenant de ces mystérieux ancêtres, tel Denisova, mais les conséquences de ce métissage restent peu comprises. En combinant une approche multidisciplinaire allant de l’anthropologie génétique à une recherche de pointe en génomique fonctionnelle, ce projet identifiera la contribution biologique de ces introgressions archaïque à l’adaptation génétique du système immunitaire des Mélanésiens. Ce sera une étude essentielle pour les futures recherches en génomique humaine, à la fois dû à la méthodologie utilisée et aux résultats sur les pressions évolutives qui ont agi sur ces populations durant les 50 derniers millénaires.

Coordination du projet

Francois-Xavier RICAUT (EVOLUTION ET DIVERSITE BIOLOGIQUE)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

University of Massey / School of Fundamental Sciences
University of Melbourne / Centre for Systems Genomics
University of Papua New Guinea / School of Humanities & Social Sciences,
EDB EVOLUTION ET DIVERSITE BIOLOGIQUE
University of Tartu / Institute of Genomics

Aide de l'ANR 347 247 euros
Début et durée du projet scientifique : novembre 2020 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter