CE03 - Interactions Humains-Environnement

Evaluer la durabilité environnementale de l'approvisionnement alimentaire des villes selon une perspective cycle de vie – URBALIM

URBALIM

EVALUER LA DURABILITE ENVIRONNEMENTALE DE L’APPROVISIONNEMENT ALIMENTAIRE DES VILLES DANS UNE PERSPECTIVE CYCLE DE VIE

Objectifs

Nourrir les villes de manière durable est l'un des principaux défis auquel est confrontée l’humanité. Dans un contexte de changements globaux et face à une demande sociétale croissante pour des produits alimentaires plus respectueux de l'environnement, de nouveaux circuits d’approvisionnement alimentaire émergent. Basés sur des changements profonds dans les pratiques en amont (e.g., le développement de l'agriculture biologique) et en aval (e.g., la commercialisation en circuit court), ces circuits révèlent également un fort intérêt pour le rapprochement des lieux de production et de consommation afin de sécuriser l'approvisionnement des villes. Toutefois, des méthodes d'évaluation quantitative sont nécessaires pour fournir des informations objectives sur les performances environnementales de ces nouveaux circuits et sur leur capacité à répondre pleinement aux besoins alimentaires des villes.<br /><br />Le projet URBALIM vise à construire un cadre méthodologique innovant pour évaluer la durabilité environnementale de l'approvisionnement alimentaire des villes afin de i) fournir un diagnostic exhaustif du système pour identifier les principaux leviers d’amélioration des performances environnementales tout en évitant les transferts de pollution, ii) caractériser dans une perspective de cycle de vie la vulnérabilité du système à des perturbations environnementales ou socio-économiques, et iii) comparer l'éco-efficience de différentes stratégies.

Ce cadre novateur repose sur la méthode normalisée d’Analyse de Cycle de Vie (ACV). URBALIM s'attaquera spécifiquement à quatre principaux obstacles scientifiques et techniques :

1. proposer un cadre conceptuel intégrant à la fois les performances environnementales de l’approvisionnement alimentaire des villes dans une perspective de durabilité « absolue » et la vulnérabilité du système à des changements globaux.

2. calculer des indicateurs d'éco-efficience qui rendent compte de la multifonctionnalité des filières d’approvisionnement.

3. fournir des lignes directrices opérationnelles pour modéliser l’approvisionnement alimentaire de villes et mobiliser des données ACV robustes.

4. élaborer de métriques quantifiant dans une perspective de cycle de vie la vulnérabilité de l’approvisionnement à différentes perturbations (e.g., épuisement de ressources, changement climatique, crises économiques, pandémies).

Les développements méthodologiques seront mis en œuvre pour évaluer la durabilité environnementale de l’approvisionnement alimentaire de la métropole de Montpellier en collaboration avec les responsables locaux. Cette étude pilote fournira une preuve de concept du cadre proposé et apportera un retour d’expérience en vue de généraliser l'approche.

Nourrir les villes de manière durable est l'un des principaux défis auxquels l'humanité est confrontée. Cette question est d'autant plus critique dans un contexte de crise comme celui de la pandémie actuelle de Covid-19. Afin de relever ce défi, de nouveaux circuits d'approvisionnement alimentaire des villes (AAV), basés sur des changements profonds dans les pratiques en amont (e.g., le développement de l'agriculture biologique) et en aval (e.g., les circuits courts) des filières, sont mis en avant. Ils révèlent également un vif intérêt pour le rapprochement des lieux de production et de consommation afin d'accroître la proximité alimentaire et de sécuriser l'approvisionnement des villes. Toutefois, des méthodes d'évaluation quantitative sont nécessaires pour fournir des informations objectives sur les performances environnementales de ces nouveaux circuits et sur leur capacité à répondre pleinement aux besoins alimentaires des villes dans un contexte de changements globaux. Le projet URBALIM vise à construire un cadre méthodologique innovant pour évaluer la durabilité environnementale de l'AAV afin de i) fournir un diagnostic exhaustif du système pour identifier les principaux leviers d’amélioration des performances environnementales tout en évitant les transferts de pollution, ii) caractériser dans une perspective de cycle de vie la vulnérabilité du système à des perturbations environnementales ou socio-économiques, et iii) comparer l'éco-efficience de différentes stratégies d’AAV.

Ce cadre novateur sera basé sur la méthode normalisée d’Analyse de Cycle de Vie (ACV). URBALIM s'attaquera spécifiquement à quatre principaux obstacles scientifiques et techniques :
i) proposer un cadre conceptuel intégré pour aborder à la fois les performances environnementales de l’AAV dans une perspective de durabilité « absolue » et la vulnérabilité du système à des changements globaux en cohésion avec les approches d'ACV territoriales, de limites planétaires, de criticité des ressources, de risques et de vulnérabilité des systèmes
ii) calculer des indicateurs d'éco-efficience qui tiennent compte de la multifonctionnalité des filières d’AAV
iii) fournir des lignes directrices opérationnelles pour modéliser l’AAV et collecter des données robustes dans une perspective de cycle de vie
iv) élaborer de métriques quantifiant dans une perspective de cycle de vie la vulnérabilité de l'AAV à des évènements extrêmes tels que les crises environnementales (e.g., le changement climatique, l'épuisement des ressources) ou les crises socio-économiques (e.g., les conflits d'usage des terres, les pandémies, les mouvements sociaux)

Les développements méthodologiques seront mis en œuvre pour évaluer la durabilité environnementale de l’approvisionnement alimentaire de la métropole de Montpellier en collaboration avec les responsables locaux. Cette étude pilote fournira une preuve de concept du cadre proposé et apportera un retour d’expérience en vue de généraliser l'approche.

URBALIM est programmé sur une durée de 42 mois et s’appuie sur l’expertise de la coordinatrice en matière d’évaluation environnementale à des échelles territoriales. Le projet bénéficie également des connaissances de quatre équipes de recherche multidisciplinaires en France et du centre commun de recherche de la Commission Européenne (JRC) dans les domaines suivants : sciences de l'environnement, génie des procédés alimentaires, agronomie, nutrition, économie, sociologie et mathématiques appliquées. Le projet permettra une large production scientifique par le biais d'activités de publication et de communication. Cependant, le public cible du projet reste les acteurs de la ville, les décideurs, mais aussi les praticiens de l'ACV. Une attention particulière sera portée, avec le soutien de la Chaire en ACV ELSA-PACT et de la Chaire UNESCO Alimentations du monde, pour s'assurer que les livrables du projet soient adaptés à ce public dans leur forme et leur contenu afin de garantir leur usage.

Coordination du projet

ELEONORE LOISEAU (INFORMATION TECHNOLOGIES ANALYSE ENVIRONNEMENTALE PROCEDES AGRICOLES)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ITAP INFORMATION TECHNOLOGIES ANALYSE ENVIRONNEMENTALE PROCEDES AGRICOLES

Aide de l'ANR 166 802 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2021 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter