SARGASSUM - Joint call, « Research, development and innovation », SARGASSUM

Valorisation agro-énergétique des Sargasses – SAVE

Résumé de soumission

Les Caraïbes sont confrontées à des arrivages massifs et aléatoires de Sargasses, algues pélagiques, qui provoquent lors de leurs échouages des problèmes sanitaires pour la population et impactent les activités touristiques des îles. A Nancy, l’ENSAIA et ses laboratoires de recherche travaillent depuis plus de 10 ans sur le développement d’une filière de méthanisation agro-écologique à base d’agro-ressources. Le traitement des Sargasses via la méthanisation doit permette de produire à la fois de l’énergie et des fertilisants minéraux et amendements organiques. Le caractère aléatoire des arrivages imposera une co-valorisation des Sargasses avec des bioressources territoriales pérennes. Le projet propose ainsi de mettre en action tous les acteurs d’une filière de traitement des Sargasses, de la collecte à la production d’énergie et la valorisation des digestats comme amendements et fertilisants. Pour l’ensemble de la filière, il sera nécessaire de prendre en compte la présence de métaux lourds spécifiques aux Sargasses.
Dans un premier temps le projet qualifiera les différentes voies de traitement des sargasses par une Analyse de Cycle de Vie multicritère (ACV) : compostage, incinération, méthanisation. Ensuite, le projet délimitera les zones de collecte de Sargasses, définira les procédés de conservation stabilisés des algues récoltées sous deux formes, séchées et ensilées, dans des conditions sanitaires contrôlées. Dans un troisième temps le projet déterminera les conditions optimales de méthanisation de diverses formulations (Sargasses/bioressources territoriales pérennes). Les digestats seront caractérisés par leurs propriétés agronomiques et leurs innocuités sanitaires, en particulier les métaux lourds. A l’issue de ces travaux, des scénarios de biotransformation des Sargasses couplés à des bioressources territoriales seront proposés. La valorisation du biogaz sous forme électrique et/ou bioGNV sera discutée avec les acteurs locaux.

Coordinateur du projet

Monsieur Yves LE ROUX (Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie et des Industries Alimentaires)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LAE Laboratoire Agronomie Environnement
SOMARA SOCIETE MARITIME DE REMORQUAGE ET D'ASSISTANCE
ENSAIA Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie et des Industries Alimentaires
INRA URZ Institut National de le Recherche Agronomique

Aide de l'ANR 822 119 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2019 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter