CE37 - Neurosciences intégratives et cognitives

Dynamique des ensembles neuronaux au sein du circuit amygdalo-striatal pendant l’extinction et le retour de la peur – DYNAFEAR

Résumé de soumission

La peur est une réponse comportementale conservée sur le plan évolutif qui est essentielle pour nous protéger contre les situations dangereuses. Pourtant, elle peut gravement affecter la qualité de vie lorsqu'elle est incontrôlée. L'expérience d'un événement traumatisant peut déclencher des dérèglements de la réaction de peur dans des contextes pourtant « surs » et conduire à un état de stress post-traumatique (TSPT). Cette peur pathologique se manifeste par des souvenirs robustes, persistants et non désirés de l'événement en question. Un traitement majeur pour le TSPT implique une thérapie d'exposition, qui est basée sur les principes de l'extinction chez les rongeurs. La thérapie d'exposition consiste à exposer de façon répétée le patient aux stimuli provoquant la peur dans un environnement sûr, ce qui entraîne une perte graduelle de la peur. Pourtant, après l'achèvement de la thérapie d'exposition, la peur pathologique peut ressurgir avec le temps, un phénomène appelé retour spontanée de peur. Pourquoi, après l'extinction, la peur revient spontanément au fil du temps chez certains individus, mais pas chez d'autres, est encore loin d'être claire.

Les études neuro-anatomiques et de neuro-imagerie impliquent fortement l'amygdale basale (BA) dans le développement du TSPT. Des études ont identifié un sous-ensemble de neurones BA qui sont activés pendant le conditionnement de la peur et réactivés pendant le rappel de la mémoire. Nous les appelons ici les neurones de la peur. Le BA comprend divers types de cellules neuronales codant pour une valence positive ou négative (par exemple des neurones de peur), qui projettent préférentiellement vers le noyau accumbens (NAc) et l'amygdale centrale, respectivement. Le NAc est classiquement lié à des expériences enrichissantes mais il serait également impliquée dans la mémoire aversive. De facon intéressante, la voie BA-NAc est recrutée lors l’apprentissage de peur et d'extinction de peur. Dans ce contexte, il a été montré que la stimulation optogénétique de cette voie réduisait le retour spontané de peur quelques mois après l'extinction. La contribution des neurones BA de la peur projetant vers le NAc (c'est-à-dire activés par l'événement de peur) sur l'effet du retour de la peur spontanée est méconnu. Afin de résoudre ce problème, le projet utilise une ligne de souris transgéniques puissante permettant le marquage, l’enregistrement et la manipulation des neurones de la peur chez les souris.

Ce projet vise à offrir une meilleure compréhension des circuits neuronaux et des mécanismes de l'extinction de la peur et du retour de la peur au sein de la voie BA-NAc, et provenant des neurones BA de la peur. En combinant des enregistrements neuronaux, des interventions optogénétiques et des outils anatomiques, nous allons: 1) disséquer la voie BA-NAc qui est active pendant le conditionnement de la peur, 2) examiner les signatures physiologiques dans le circuit BA-NAc. ) concevoir des stratégies novatrices et ciblées qui empêchent la récupération de la peur durable en ciblant le circuit BA-NAc. Ce projet ouvrira vers de nouvelles idées sur les mécanismes qui sous-tendent l'hétérogénéité chez les individus quant a leur niveau de retour de peur spontanée, et guider l'identification de nouvelles approches thérapeutiques efficaces plus spécifiques pour soulager la peur inadaptée.

Coordination du projet

Stéphanie Trouche (Institut de génomique fonctionnelle)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IGF Institut de génomique fonctionnelle

Aide de l'ANR 261 024 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2019 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter