CE35 - Santé-Environnement : Environnement, agents pathogènes et maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes, adaptations et résistance aux antimicrobiens.

Stratégie de survie aux stress environnementaux de Vibrio cholerae – SurVi

Résumé de soumission

Les bactéries, y compris l'agent pathogène humain Vibrio cholerae, peuvent entrer dans un état temporaire non proliférant, également appelé dormant, en réponse à divers stress environnementaux. A l'état dormant, l'activité métabolique cellulaire est absente ou réduite à un niveau de maintenance. Les cellules ressuscitent et prolifèrent de nouveau lorsque les conditions de croissance sont rétablies. Pour leur capacité à survivre dans des conditions stressantes imposées par l'hôte ou environnementales, les cellules dormantes ont été associées à la tolérance aux antimicrobiens, aux infections chroniques et à la dispersion dans l'environnement.
Dans le projet SurVi, nous étudierons l’état de dormance de V. cholerae sur tous les fronts - physiologie cellulaire, intégrité du génome, remodelage de la morphologie cellulaire de novo - par une approche multidisciplinaire intégrée. Les circuits génétiques, les mécanismes moléculaires, les changements morphologiques et le métabolisme tout au long du programme de dormance de cellules (entrée, maintenance, sortie) seront caractérisés dans les moindres détails.
Nous présentons un moyen simple d'induire la formation de cellules dormantes de V. cholerae par simple addition de L-Arabinose au milieu de croissance. Cela permet de déclencher la formation de quantités de cellules non proliférantes dormantes dans un laps de temps court. Outre le L-Arabinose, la dormance sera induite par au moins deux autres moyens, une exposition au froid et un traitement antibiotique ciblant la paroi cellulaire. La comparaison des différents stress permettra d'obtenir une vue globale de l'état de dormance et d'identifier le programme cellulaire de base de la formation et de la résurrection de l'état de dormance. Une meilleure connaissance de la physiologie des cellules dormantes est nécessaire pour mettre au point de nouvelles molécules permettant de traiter des bactéries non-proliférantes et d’éradiquer les réservoirs environnementaux de bactéries dormantes. De plus, nous étudierons le mécanisme d'action du L-Arabinose, en raison de son intérêt potentiel en tant que nouvel agent prophylactique contre le choléra et éventuellement d'autres infections ou maladies bactériennes.

Coordination du projet

Elisa Galli (Institut de Biologie Intégrative de la Cellule)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

I2BC Institut de Biologie Intégrative de la Cellule

Aide de l'ANR 310 284 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2020 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter