CE35 - Santé-Environnement : Environnement, agents pathogènes et maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes, adaptations et résistance aux antimicrobiens.

Mécanismes évolutifs de l'emergence du virus de la fièvre Jaune en Afrique – EMYRA

Séquençage haut-débit, génétique inverse et infections (P3)

en cours

en cours

en cours

Résumé de soumission

Les virus transmis par des arthropodes (arbovirus) constituent une menace majeure pour la santé publique dans le monde entier et sont en constante émergence ou réémergence car ils réapparaissent ou se propagent régulièrement dans des zones non infectées. Des exemples récents incluent notamment la dengue, le chikungunya, le virus Zika ou la fièvre jaune.
Outre les facteurs environnementaux (tels que la croissance démographique, l'augmentation des voyages, le changement climatique, etc…), des facteurs intrinsèques (génomique virale) jouent un rôle central dans l'émergence et le risque épidémique. Une compréhension plus fondamentale de la base moléculaire d’une infection zoonotique et de la propagation d’un virus dans les populations humaines est nécessaire pour mieux identifier les facteurs de risque d'émergence de la maladie.
Ce projet propose d'exploiter les nouveaux outils de génomique et de génétique inverse appliqués au contexte naturel de l'épidémie de fièvre jaune de 2016 en Angola pour mieux comprendre les processus sous-jacents à l'émergence arbovirale et à l'adaptation et la propagation épidémique.
Nous proposons de caractériser l'impact fonctionnel des modifications génomiques inter- et intra-épidémiques au sein du génome du virus de la fièvre jaune (utilisant le virus étroitement apparenté isolé en 1971 en Angola comme référence).
Cette étude fournira d'une part des informations sur les processus évolutifs associés à l'émergence virale. Ces informations peuvent aider à prévoir le comportement évolutif du virus de la fièvre jaune ou d'autres arbovirus lors de leur (ré)émergence dans des populations humaines. D'autre part, ce projet contribuera également à une meilleure compréhension de la biologie des arbovirus grâce à la dissection de l'impact des modifications génomiques au niveau des protéines et de l'ARN viral et de leurs interactions avec l'hôte ou le vecteur.

Coordination du projet

Etienne Simon-Lorière (Institut Pasteur)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IP Institut Pasteur

Aide de l'ANR 280 511 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2019 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter