Flash Info
Publication du programme PAUSE – ANR Ukraine pour l’accueil de scientifiques ukrainiens et ukrainiennes dans des laboratoires français
CE26 - Innovation, travail

Innovation et Transformation pour l'Activité de Prévention de Risques Professionnels – ITAPAR

ITAPAR

Innovation et Transformation pour l'Activité de Prévention de Risques Professionnels

Développer une culture de la prévention

Ce projet de recherche collaborative internationale (ergonomie, santé publique, sciences de l'éducation) vise à produire des connaissances pour soutenir les innovations sociales en matière de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, tant au niveau de la régulation et de la dynamique des organisations productives (niveau micro et méso), qu'au niveau de la surveillance publique (niveau macro). Cette proposition s'inscrit dans le contexte de l'importance des accidents du travail au Brésil et de leur stagnation en France (qui cache une augmentation des taux d'accidents chez les femmes). Nous appréhendons la prévention comme une activité collective répartie dans le temps, l'espace et chez des partenaires multiples, conceptualisée comme une orchestration partiellement improvisée de la performance collaborative (Engeström, 2008). Cette recherche vise à : 1) comprendre cette activité collective distribuée de prévention à trois niveaux (macro, méso, micro) ; 2) identifier les contradictions systémiques et les domaines potentiels de développement de cette activité collective ; 3) soutenir l'innovation dans cette activité collective de prévention en mobilisant des méthodes participatives : Change Labs (Virkkunen & Schaupp 2008), les méthodes de simulation de la pédagogie critique (Freire, 1970), MAPA (Almeida e Vilela, 2010 ; Almeida et al. 2014) ; (4) Développer une culture sécurité en articulant trois niveaux de prévention ; (5) étendre ces connaissances et méthodes, peu courantes en France et au Brésil, à d'autres secteurs.

- Le développement de modèles intégrés (ergonomie, santé publique/recherches interculturelles) autour de concepts clés liés à la conception de situations de travail durables, tels que le « travail décent « (un des objectifs du développement de l'Organisation internationale du travail - OIT). La force motrice du projet de collaboration est la combinaison de l'expertise en matière de prévention des risques professionnels. L'ergonomie francophone, née à Cnam-Paris, a développé des méthodes d'analyse du travail qui ont fait leurs preuves. Toutefois, à ce jour, certaines verrous ont souvent été levés. La méthodologie du laboratoire du changement développée en Finlande et mise en œuvre avec succès au Brésil semble être une approche qui va faire émerger la recherche interventionnelle sur la question de la prévention. De plus, le caractère multidisciplinaire de la SHS et de la Santé publique associé à un projet de collaboration internationale représente un défi, celui de ne pas simplement juxtaposer les approches et les cultures, mais de les mettre véritablement en dialogue, notamment sur le terrain. Quatre laboratoires français sont impliqués : CRTD-Cnam, Paragraphe-Paris8, Université Epicène-Bordeaux, CEREP Université de Reims. Sept institutions publiques brésiliennes sont représentées dans ce projet, sous la coordination du Professeur Vilela (Université de Sao Paulo). Il s'agit de la Fondation pour la recherche en santé au travail (FUNDACENTRO), des universités de Sao Carlos (USFCAR), Campinas (UNICAMP), East Sao Paulo (UNESP), Itajuba (UNIFEI), Sergipe (UFS).

Le projet est en cours. Les résultas actuels concernent la problématisation de la recherche et la formation des chercheurs à travers de la méthode du Change Laboratory que nous comptons déployer dans les terrains de recherche. Le principe est celui du «learning by doing« et vise l'apprentissage des acteurs pour développer leur propre système d'activité.

Les impacts attendus sont : une prévention plus efficace et systémique ; le développement des acteurs impliqués dans le processus ; et un transfert à la société civile. Ce travail sera réalisé en France et au Brésil dans des domaines de recherche permettant la comparaison et le soutien mutuel. Ce projet lèvera les obstacles scientifiques et techniques concernant :
- Clarification des modèles humains, de travail et de prévention au travail soutenus par les programmes nationaux de prévention des risques professionnels dans les deux pays ;- Compréhension des enjeux (socio-organisationnels, financiers et techniques) liés à la genèse et à la conduite des projets de prévention dans les organisations productives ;- La proposition d'un modèle d'approche participative d'appui aux acteurs de la prévention dans ces projets

Articles :
1. Nascimento, A. (2020). Changement organisationnel, changement culturel ? Repères pour l’intervention ergonomique. Le travail Humain 2(2), 161-177. doi.org/10.3917/th.832.0161
2. Boudra, L. (accepté). Repenser les liens entre le travail et la prévention. Un éclairage à partir de l’exemple des aides à domicile salariés de particuliers employeurs. Revue d’anthropologie des connaissances.
3. Lémonie, Y. & Grosstephan, V. (2021). Le laboratoire du changement: une méthodologie d’intervention au service de la transformation du travail. Revue d’Anthropologie des connaissances, 15/2.
4. Boudra, L., Lémonie, Y., Grosstephan, V., & Nascimento, A. (soumis). The cultural-historical development of activity of occupational accident and diseases prevention. A scoping review in France. Safety science.

Communications :
1. Cuvelier, L., Boudra, L., Bationo-Tillon, A., Grosstephan, V., Garrigou, A., Lémonie, Y., & Nascimento, A. (acceptée) Formative intervention for safety: challenging methods from Cultural Historical Activity Theory (CHAT). Proceedings of the 11th international conference of Working on Safety (WOS), Olhão, Portugal, Septembre 2022.
2. Boudra, L., Lémonie, Y., Garrigou, A., Bationo-Tillon, A., Cuvelier, L., Grosstephan, V., & Nascimento, A. (2021). Ergonomic intervention and formative intervention for prevention: two-way dialogue between two systemic interventionist frameworks. Proceedings of the XXIth triennial congress of the International ergonomics association (IEA), Vancouver, Canada, 13-18 juin 2021.
3. Nascimento, A., Silva, A.A., Boudra, L., Beltran, S.L., Lemos, M., Vilela, R.A.G., & Querol, M.A.P. (2021). Formative intervention and collaborative development in accident prevention research activity. Proceedings of the XXIth triennial congress of the International ergonomics association (IEA), Vancouver, Canada, 13-18 juin 2021.

Ce projet de recherche collaborative internationale (ergonomie, santé publique, sciences de l'éducation) vise à produire des connaissances pour soutenir les innovations sociales en matière de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, tant au niveau de la régulation et de la dynamique des organisations productives (niveau micro et méso), qu'au niveau de la surveillance publique (niveau macro). Cette proposition s'inscrit dans le contexte de l'importance des accidents du travail au Brésil et de leur stagnation en France (qui cache une augmentation des taux d'accidents chez les femmes). Nous appréhendons la prévention comme une activité collective répartie dans le temps, l'espace et chez des partenaires multiples, conceptualisée comme une orchestration partiellement improvisée de la performance collaborative (Engeström, 2008). Cette recherche vise à : 1) comprendre cette activité collective distribuée de prévention à trois niveaux (macro, méso, micro) ; 2) identifier les contradictions systémiques et les domaines potentiels de développement de cette activité collective ; 3) soutenir l'innovation dans cette activité collective de prévention en mobilisant des méthodes participatives : Change Labs (Virkkunen & Schaupp 2008), les méthodes de simulation de la pédagogie critique (Freire, 1970), MAPA (Almeida e Vilela, 2010 ; Almeida et al. 2014) ; (4) Développer une culture sécurité en articulant trois niveaux de prévention ; (5) étendre ces connaissances et méthodes, peu courantes en France et au Brésil, à d'autres secteurs. Les impacts attendus sont : une prévention plus efficace et systémique ; le développement des acteurs impliqués dans le processus ; et un transfert à la société civile. Ce travail sera réalisé en France et au Brésil dans des domaines de recherche permettant la comparaison et le soutien mutuel. Ce projet lèvera les obstacles scientifiques et techniques concernant :
- Clarification des modèles humains, de travail et de prévention au travail soutenus par les programmes nationaux de prévention des risques professionnels dans les deux pays ;- Compréhension des enjeux (socio-organisationnels, financiers et techniques) liés à la genèse et à la conduite des projets de prévention dans les organisations productives ;- La proposition d'un modèle d'approche participative d'appui aux acteurs de la prévention dans ces projets
- Le développement de modèles intégrés (ergonomie, santé publique/recherches interculturelles) autour de concepts clés liés à la conception de situations de travail durables, tels que le " travail décent " (un des objectifs du développement de l'Organisation internationale du travail - OIT). La force motrice du projet de collaboration est la combinaison de l'expertise en matière de prévention des risques professionnels. L'ergonomie francophone, née à Cnam-Paris, a développé des méthodes d'analyse du travail qui ont fait leurs preuves. Toutefois, à ce jour, certaines verrous ont souvent été levés. La méthodologie du laboratoire du changement développée en Finlande et mise en œuvre avec succès au Brésil semble être une approche qui va faire émerger la recherche interventionnelle sur la question de la prévention. De plus, le caractère multidisciplinaire de la SHS et de la Santé publique associé à un projet de collaboration internationale représente un défi, celui de ne pas simplement juxtaposer les approches et les cultures, mais de les mettre véritablement en dialogue, notamment sur le terrain. Quatre laboratoires français sont impliqués : CRTD-Cnam, Paragraphe-Paris8, Université Epicène-Bordeaux, CEREP Université de Reims. Sept institutions publiques brésiliennes sont représentées dans ce projet, sous la coordination du Professeur Vilela (Université de Sao Paulo). Il s'agit de la Fondation pour la recherche en santé au travail (FUNDACENTRO), des universités de Sao Carlos (USFCAR), Campinas (UNICAMP), East Sao Paulo (UNESP), Itajuba (UNIFEI), Sergipe (UFS).

Coordinateur du projet

Madame Adelaide NASCIMENTO (CENTRE DE RECHERCHE SUR LE TRAVAIL ET LE DÉVELOPPEMENT)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

FSP USP
UNESP-PP UNESP / Departamento de Planejamento, Urbanismo e Ambiente
UNICAMP UNICAMP / ERGOLAB - FCA
UINESP-B UNESP / Faculdade de Medicina
UFS Universidade Federal de Sergipe / Departamento de Engenharia Agronômica
FUNDACENTRO FUNDACENTRO / Ergonomia
UFA Universidade Federal do Amapa
UFSCAR Universidade Federal de Sao Carlos
USP USP / Faculdade de Saude Publica
BPH Bordeaux Population Health Research Center
CRTD CENTRE DE RECHERCHE SUR LE TRAVAIL ET LE DÉVELOPPEMENT

Aide de l'ANR 319 152 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2019 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter