CE04 - Innovations scientifiques et technologiques pour accompagner la transition écologique

Nanoplastiques : super-concentrateurs de polluants ? – PLASTI-SCARE

PLASTI-SCARE

NanoPLASTIcS : pollutant super-CARriErs ?

Nanoplastiques : de leur caractérisation à leur comportement

La communauté a été récemment alertée par la présence des débris microplastiques et à fortiori nanoplastiques (NPs) concentrant les polluants environnementaux pour les libérer au sein d’organismes vivants. Pourtant, les facteurs influençant les sorption/désorption/spéciation des espèces chimiques associées aux NPs sont encore aujourd’hui non connus. Les protocoles développés pour l'étude des microplastiques ne peuvent pas être simplement clonés, et une approche via le développement de capteurs pourra lever plusieurs verrous en termes d’échantillonnage, d'étude du comportement physico-chimique des NPs et des systèmes NP-polluant-matière organique.PLASTI-SCARE a pour but d’étudier l'impact des NPs comme vecteurs de polluants pour une meilleure évaluation de la qualité de l'eau.Le projet étudiera le comportement des NPs et des systèmes NPs-polluants-matière organique. Des nanoplastiques modèles seront élaborés pour mieux connaitre les paramètres influents les comportements et interactions avec les polluants environnementaux. Des capteurs innovants seront développés pour connaitre les degrés de pollution via une approche pluridisciplinaire.

Plastiscare associe deux laboratoires aux compétences complémentaires comprenant
-chimie et physico chimie des polymères pour l'élaboration de nanoplastiques «modèles« dont les propriétés comme la forme, la taille et distribution en taille, la composition chimique et la fonctionnalisation de surface sont contrôlées. Après leurs caractérisations, leurs propriétés sont évaluées en milieu aqueux : de l'eau pure jusqu'en eau de rivière et eau de mer.
--chimie et physico chimie des polymères pour l'élaboration d'un capteur passif intégratif pour accéder aux données en termes d'impact de la présence de nanoplastiques sur la biodisponibilité des polluants présents dans le milieu et/ou absorbés aux nanoplastiques
-Géochimie pour mieux comprendre les interactions entre nanoplastiques et matière organique.

Cette partie sera implémentée au cours du projet

Meilleure compréhension du comportement de ce nouveau polluant émergent. Meilleure évaluation des risques.

Cette partie sera implémentée au cours du projet

La communauté a été récemment alertée par la présence des débris microplastiques et à fortiori nanoplastiques (NPs) concentrant les polluants environnementaux pour les libérer au sein d’organismes vivants. Pourtant, les facteurs influençant les sorption/désorption/spéciation des espèces chimiques associées aux NPs sont encore aujourd’hui non connus. Les protocoles développés pour l'étude des microplastiques ne peuvent pas être simplement clonés, et une approche via le développement de capteurs pourra lever plusieurs verrous en termes d’échantillonnage, étude du comportement physico-chimique des NPs et des systèmes NP-polluant-matière organique.
PLASTI-SCARE a pour but d’étudier l'impact des NPs comme vecteur de polluants pour une meilleure évaluation de la qualité de l'eau. Le projet étudiera le comportement des NPs et des systèmes NPs-polluants-matière organique. Des capteurs innovants seront développés pour connaitre les degrés de pollution via une approche pluridisciplinaire.

Coordination du projet

Stephanie REYNAUD (IPREM)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IPREM IPREM
GEOSCIENCES RENNES
TAKUVIK TAKUVIK

Aide de l'ANR 427 411 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2019 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter