Ouragans 2017 - Ouragans 2017 - Catastrophe, risque et résilience

Optimiser l’Anticipation et la Prise de décision en situation de crises extrêmes pour maintenir la RésiLience de la société – APRIL

Résumé de soumission

Confrontés à des situations de crise de plus en plus nombreuses, complexes et hors normes, faisant peser des risques sur les populations et les enjeux vitaux, les organisations publiques et privées sont confrontées à un défi majeur : « Comment optimiser la prise de décision en contexte d’incertitude et comment anticiper la reconstruction et restauration d’un territoire?

Sur la base de la récente crise cyclonique aux Antilles, le projet APRIL mettra en perspective l’impact des décisions prises à chaud, sur la base de connaissances évolutives et partielles, sur le maintien de la résilience du territoire à court terme (résilience d’urgence) et moyen terme (relèvement du territoire). Un accent particulier sera porté sur l’anticipation et la prise de décision sous incertitudes liées aux prévisions météorologiques et aux dimensions socio-économiques du territoire (réseaux vitaux, contexte assuranciel, juridique, tissu économique, précarité des populations, insularité, etc.). Tous les échelons du dispositif ORSEC seront considérés depuis la commune jusqu’à au niveau interministériel.

L’objectif du projet étant d’améliorer la capacité d’analyse des acteurs dans leur prise de décision. APRIL poursuivra deux grandes finalités :
- Capitaliser l’expérience d’IRMA, MARIA et JOSE sur la base d’enquêtes pour apporter des recommandations de pratiques et des méthodologies pour mettre en œuvre une anticipation court terme (phase d’urgence) et moyen/long terme (reconstruction du territoire) lors de futurs évènements hors norme et améliorer la planification ORSEC ;
- Créer des outils d’aide à la décision (Système d’aide à la prise de décision et représentation des paramètres de décision via la cartographie heuristique) appréciant les différentes composantes de la vulnérabilité d’un territoire, les incertitudes et permettant d’anticiper des mesures transversales de protection et de remédiations afin d’optimiser la résilience court- et moyen-terme du territoire.

Au-delà de son volet « recherche et développement », APRIL propose de mettre en œuvre dès la réalisation du projet un transfert des résultats vers les acteurs de la sécurité civile et de la gestion des crises. Une mise en situation des personnels en poste sera organisée en fin de projet et permettra notamment de tester la méthode d’anticipation proposée. De manière plus générale, les résultats du projet APRIL seront largement diffusés auprès des différents organismes de formation des cadres de l’Etat et mis à disposition des pouvoirs publics via le comité de suivi composé de professionnels de la sécurité civile et de la gestion des crises. Ce comité sera le garant que la recherche menée dans le projet APRIL réponde aux problématiques opérationnelles et trouve un écho dans la mise en œuvre de mesures concrètes et l’évolution des doctrines.

APRIL est un projet de recherche-action et se positionne à ce titre dans un cadre de développement expérimental.

Coordinateur du projet

Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

EFH "ECOLE FRANCAISE DE L'HEURISTIQ
Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés
Bureau de recherches géologiques et minières
Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice

Aide de l'ANR 574 734 euros
Début et durée du projet scientifique : mai 2018 - 36 Mois

Liens utiles