FRAL - Programme franco-allemand en Sciences humaines et sociales

Retrieving alternatives. Pluralism in practice in European psychiatry, 1950-1980 – Alter-Psy

Résumé de soumission

Ce projet transnational entend jeter les bases d'une histoire des pratiques psychiatriques à l'époque de l'essor de la psychopharmacologie moderne. L'attention portée à la diversité caractérisant la psychiatrie en Europe dans l'après-seconde-guerre mondiale, permet de se confronter à la fois au paradigme biologique et aux autres formes, alternatives à celui-ci, que prennent l'activité diagnostique, thérapeutique et dans la relation médecin-patient. Grâce à des méthodologies qualitatives et quantitatives, cette étude s'attachera à reconstruire l'activité clinique dans cinq lieux représentatifs du vaste spectre des "espaces d'alternative" composant le panorama psychiatrique de l'époque, dans le cœur culturel de l'Europe: 1) les approches psychanalytiques qui prospèrent dans la France de l'après-guerre, avec le cas de Strasbourg; 2) le concept de communauté thérapeutique mis au point par F. Basaglia à Gorizia; 3) le système d'assistance psychiatrique sur le territoire, la secteurisation à Paris; 4) l'approche herméneutico-anthropologique d'Heidelberg; 5) le "jardinage nosologique" qui combinait une neuropathologie finement déclinée avec la thérapie individuelle à Berlin. Ces cinq espaces illustrent la pluralité des options dans la psychiatrie européenne d'après la seconde guerre mondiale. Trois cas représentent les centres de la discipline qui se construit et se légitime entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème (Paris, Berlin, Heidelberg); deux sont, par ailleurs, des entités situées à la frontière (Strasbourg et Berlin-Est); un symbolise la subversion du statu quo (Gorizia). Tous les cinq mettent en valeur des approches "progressives" dans les décades considérées (1950-80).
L'analyse des dossiers médicaux, des documents institutionnels et des discours des spécialistes permettra de tracer un tableau détaillé des pratiques psychiatriques, faites d'interactions techniques, de stratégies diagnostiques et thérapeutiques, et de routines institutionnelles. Les objectifs de la recherche se résument en trois volets. Primo, il est crucial d'interroger la multiplicité des approches thérapeutiques et conceptuelles développées en Europe, et ensuite défiées par la psychopharmacologie moderne. Secundo, cette pluralité sera analysée à la fois comme une histoire croisée et une histoire des pratiques thérapeutiques. Si les aspects théoriques de ces multiples approches ont déjà été approfondis par les historiens, les pratiques quotidiennes, institutionnelles et thérapeutiques, sont restées dans l'ombre: ni étudiées, ni comparées. Tertio, le concept heuristique d'"alternative" permettra de saisir l'appropriation du passé comme moyen pour façonner l'avenir. La reconstruction historique de ce pluralisme pourra jouer un rôle dans le débat sur l'orientation des "mental sciences". Reconsidérer et revaloriser la variété de la psychiatrie européenne pourra ainsi offrir une vision de ce que l'on peut appeler la voie européenne du pluralisme thérapeutique.

Coordination du projet

Marianna Scarfone (Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (UMR 7363))

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

SAGE - UNISTRA Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (UMR 7363)
Institut für Geschichte der Medizin und Ethik in der Medizin, Charité Universitätsmedizin Berlin

Aide de l'ANR 311 842 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2019 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter