CE30 - Physique de la matière condensée et de la matière diluée

Nouveaux supraconducteurs à base de fer sans As ni Se – IRONMAN

Résumé de soumission

L’objectif ultime du projet IRONMAN est d'exploiter le potentiel d'une nouvelle famille de matériaux à base de Fe pour la supraconductivité à haute température. Notre récente découverte de la supraconductivité dans le nouveau composé LaFeSiH est une percée majeure qui démontre le caractère urgent de cette étude. C'est le premier membre d'une nouvelle classe de matériaux, grâce auquel nous avons dépassé, pour la première fois, les frontières des
traditionnels pnictures et chalcogénures en ouvrant les portes de la supraconductivité haute température non-conventionnelle aux siliciures à base de fer (réalisant ainsi l'un des objectifs tant désiré de l'ensemble de la communauté). IRONMAN est un projet ambitieux qui rassemble les compétences de chercheurs expérimentés de l’Institut Néel, de l’ICMCB et du CRISMAT, auxquelles s’ajoute l’apport de partenaires extérieurs. La force sans égal de ce consortium provient de l’apport simultané i) d’une approche originale pour la synthèse de nouveaux matériaux à base de fer, ii) d’un panel de techniques expérimentales complémentaires, incluant des caractérisations poussées en diffraction, pour la compréhension des propriétés physiques et iii) d’un apport théorique solide à base de méthodes de calculs DFT de pointe. En adéquation avec les objectifs bien définis de ce projet, IRONMAN est divisé en quatre ensembles de taches qui fourniront une nouvelle série de matériaux à base de Fe, leurs propriétés structurales, magnétiques et de transport, ainsi que le cadre théorique pour expliquer leurs propriétés supraconductrices. Cela ouvrira un terrain de jeu radicalement nouveau pour comprendre la riche physique des supraconducteurs à base de fer, avec de nouveaux matériaux durables qui pourraient être envisagés pour de futures applications. Le projet IRONMAN offre ainsi une opportunité unique de donner un nouvel élan à la chimie exploratoire française et de mener une recherche sur la prochaine génération de supraconducteurs à base de Fe peu coûteux et non toxiques.

Coordination du projet

Andrés CANO (Institut Néel - CNRS)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ULg University of Liege
CRISMAT LABORATOIRE DE CRISTALLOGRAPHIE ET SCIENCES DES MATERIAUX
European Synchrotron Radiation Facility (ESRF) / ID27
West Virginia University
INEEL Institut Néel - CNRS
ICMCB INSTITUT DE CHIMIE DE LA MATIERE CONDENSEE DE BORDEAUX

Aide de l'ANR 470 106 euros
Début et durée du projet scientifique : novembre 2018 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter