CE28 - Cognition, éducation, formation tout au long de la vie

Du maintien en mémoire de travail à la consolidation à long-terme – REFLECTOR

Résumé de soumission

L’ambition du présent projet est d’étudier les mécanismes cognitifs et neuronaux du stockage d’information en mémoire, depuis les étapes de stockage initial en mémoire de travail, jusqu’aux stades finaux de consolidation à long-terme qui opèrent pendant le sommeil. Une originalité du projet est d’étudier ces mécanismes chez les sujets humains et chez les animaux (rats), le modèle animal permettant des mesures plus directes des mécanismes cognitifs et neuronaux de la mémoire. Voici les trois principaux objectifs du projet : 1. Mesurer chez l’homme l’impact du rafraichissement d’items en mémoire de travail à différents délais : immédiat, différé, et après une nuit de sommeil (Workpackage 1). 2. Etudier chez l’homme les corrélats neuronaux du rafraichissement attentionnel en mémoire de travail et les relier aux performances de mémoire à différents délais : immédiat, différé, et après une nuit de sommeil (Workpackage 2). 3. Etudier les corrélats neuronaux du rafraichissement attentionnel et ses liens avec la consolidation à long-terme pendant le sommeil dans un modèle animal (Workpackage 3). A travers différentes expériences, nous recueillerons des indicateurs comportementaux (pourcentage de rappels corrects à différents délais) et des indicateurs cérébraux (EEG). Les effets obtenus permettront de 1. Déterminer si le maintien en mémoire de travail à un impact à long-terme sur la mémoire, et si les items maintenus par rafraichissement attentionnel sont ceux qui entrent en priorité dans le processus de consolidation pendant le sommeil ; 2. Déterminer dans quelle mesure les oscillations corticales sont modulées par l’utilisation du rafraichissement attentionnel en mémoire de travail et étudier la relation entre l’amplitude de ces oscillations et les performances de mémoire à différents délais, 3. Déterminer chez le rat dans quelle mesure une augmentation du couplage theta-gamma entre l’hippocampe et le cortex préfrontal médian permet de prédire les performances de mémoire, et dans quelle mesure une augmentation de la transmission synaptique pendant les stades de sommeil est responsable de la consolidation à long-terme d’items précédemment stockés en mémoire de travail. En proposant une échelle d’investigation temporelle large, notre projet apportera des informations importantes sur le rôle à court et à long-terme du rafraichissement attentionnel. Finalement, un défi de notre projet est de rapprocher l’étude de la mémoire chez l’homme et chez l’animal, au delà de son utilité pour mieux comprendre les mécanismes cognitifs et neuronaux de la mémoire, ce rapprochement nous permettra de proposer un cadre théorique plus général de la mémoire de travail. A long-terme, étant donné que la mémoire de travail à un rôle central dans notre vie quotidienne, nos résultats pourraient aider à lutter contre l’échec scolaire mais également aider les populations avec des déficits de mémoire de travail.

Coordinateur du projet

Madame Gaën Plancher (LABORATOIRE D'ETUDE DES MECANISMES COGNITIFS)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

EMC LABORATOIRE D'ETUDE DES MECANISMES COGNITIFS

Aide de l'ANR 230 000 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2019 - 48 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter