CE28 - Cognition, éducation, formation tout au long de la vie

Apprentissage en mathématiques, stress et plasticité cérébrale chez les enfants d’âges scolaires issues de familles à faible revenu – StrApMat

Résumé de soumission

La proportion d'enfants issus de ménages à faible statut socio-économique (SSE) est aujourd’hui alarmante (~ 20%). De nombreuses données ont mis en évidence que les enfants issus de familles à faible revenu réussissent moins bien à l’école, ont de moins bonnes performances sur des tests cognitifs classiques, montrent plus de problèmes comportementaux et émotionnels, et présentent un taux de stress plus élevé que les enfants issus de familles à SSE élevé. Ces enfants présentent un risque élevé d’échec scolaire et donc d’échec professionnel, créant ainsi un réel enjeu éducatif, sociétal et économique. Malgré cela, les mécanismes cognitifs, comportementaux et neuronaux qui sous-tendent l'apprentissage chez les enfants issus de milieux à faible SSE restent à ce jour mal compris et très peu étudiés. L’apprentissage des mathématiques constitue l’un des apprentissages académiques fondamental puisqu’il est essentiel au succès académique et professionnel ainsi qu’au raisonnement quantitatif dans la vie quotidienne. De faibles compétences en mathématiques sont associées à une moins bonne utilisation des ressources sanitaires, à une moins bonne santé, à plus de criminalité et, dans l'ensemble, représentent un coût important pour les nations. Il est également essentiel de noter que les difficultés en mathématiques sont très répandues chez les enfants de milieux défavorisés, et l'identification précise des sources des difficultés pour la réhabilitation a pris une grande importance. Mieux caractériser les effets néfastes de facteurs biologiques et comportementaux, tel que le stress, qui peuvent altérer les mécanismes de plasticité du cerveau chez les enfants à faible SSE, pourrait à terme permettre d’améliorer les capacités d'apprentissage de ces enfants. Ainsi, l'objectif principal de notre projet est d'utiliser un modèle de recherche multimodal novateur combinant tests cognitifs et entraînement avec des mesures biologiques du stress, et des outils d'imagerie cérébrale de pointe pour étudier les mécanismes comportementaux, neuropsychologiques et neurocognitifs sous-jacents à l'apprentissage des mathématiques et à la plasticité cérébrale chez les enfants de milieux à faible SSE. Le travail proposé est ainsi parfaitement en accord avec la mission de l’ANR 2018 qui porte un intérêt particulier à «la lutte contre l'échec scolaire, l'échec dans l'enseignement supérieur et l'apprentissage tout au long de la vie». Par ailleurs, cette recherche fournira un aperçu sans précédent sur les bases comportementale, cognitive et neurobiologique de l'apprentissage des enfants de milieux défavorisés grâce à un programme de recherche novateur et hautement interdisciplinaire visant à améliorer les résultats scolaires des enfants à risque en ce qui concerne les troubles d'apprentissage. Les résultats de cette étude auront des implications majeures non seulement pour informer sur de meilleures pratiques pour remédier à un mauvais apprentissage dans les milieux défavorisés, mais également pour déterminer les sources de variabilité dans l'apprentissage des mathématiques avec de larges conséquences pour optimiser l'apprentissage chez tous les enfants et notamment chez ceux les plus vulnérables. Enfin, ce projet de recherche permettra de répondre à un formidable besoin sociétal et économique, car l'amélioration de l'éducation en mathématiques, en particulier pour les groupes traditionnellement désavantagés, est largement reconnue comme essentielle à la croissance économique et à la sécurité à long terme.

Coordination du projet

Teresa Iuculano (Laboratoire de Psychologie du Développement et de l'Education de l'enfant (LaPsyDE))

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

UPDescartes - UMR 8240 Laboratoire de Psychologie du Développement et de l'Education de l'enfant (LaPsyDE)

Aide de l'ANR 209 693 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2019 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter