CE27 - Culture, créations, patrimoine

Amateurs en Sciences (France, 1850-1950) : une histoire par en bas – AmateurS

Résumé de soumission

Ce projet vise à l’écriture collective d’une histoire des amateurs en sciences en prise avec le présent, faisant écho aux questions qui ont émergé autour des sciences participatives ou citoyennes et des sciences à l’ère numérique. Cette histoire prendra acte des renouvellements apportés par les Science studies et par l’histoire sociale et culturelle des sciences. Ce projet repose sur deux hypothèses. 1° - Un regard historique sur l’amateurisme scientifique permet d’enrichir la réflexion sur le présent, en mettant en lumière des continuités autant que les ruptures sur lesquelles insistent les études centrées sur le XXe siècle et sur le présent. 2° - La question de l’amateurisme en science s’éclaire à être considérée dans un cadre transdisciplinaire. Ce projet associe ainsi des historiens de trois champs : deux sont classiques dans l’historiographie (astronomie, archéologie), l’un (sciences médicales) est plus inédit bien qu’il soit central dans les sciences participatives actuelles.
Le projet s'organise selon 3 axes et une thématique transversale :

Axe 1 – Figures de l’amateur.
Le parti pris choisi dans l’axe 1 repose sur la réalisation d’une base de données recensant toutes les publications portant les mots clés amateur.s, amateurisme et amatrice.s dans leur titre en France sur la période considérée (1850-1950), à partir du catalogue de la BNF complété du Catalogue général de la librairie française. De cette base de données seront extraits deux corpus (un de textes, l’autre d’images). Base et corpus feront l’objet d’une exploitation collective par l’équipe et permettront d'isoler des caractérisations contemporaines de l’amateurisme plus subtiles et plus complexes que celles que révèlent les définitions des dictionnaires, d'évaluer la part des sciences dans les pratiques amateurs et les champs scientifiques les plus concernés. Base et corpus seront rendus accessibles en open access à l’issue du projet à partir d'une plateforme élaborée en cours de projet.

Axe 2 – Une histoire subjective des mondes des amateurs.
L’axe 2 aborde la question des identités et des définitions dans une perspective par en bas qui permet d’affiner la typologie élaborée dans l’axe 1. Il s’agira de restituer le point de vue des amateurs sur la science qu’ils font, les mondes sociaux qu’ils habitent, leur identité de savants, leurs compétences, leurs rapports avec ceux qu’ils définissent comme des professionnels et avec ceux qu’ils considèrent comme n’étant pas des amateurs légitimes. Deux angles d’observation seront privilégiés pour explorer cette problématique: un focus à échelle micro-historique sur des situations conflictuelles de partage entre amateurisme et professionnalisme et sur des moments de consolidation de ces partages ; la description située de ces acteurs de la science dans leurs territoires et au sein de leurs réseaux sociaux propres.

Axe 3 : Gestes et pratiques
Cet axe du projet privilégie une approche non surplombante du travail savant des amateurs en se centrant sur leurs productions matérielles : instruments, dispositifs expérimentaux, collections, maquettes, images, etc. Dans cet axe, deux entrées ont été privilégiées : la première remonte des productions matérielles au travail de l’amateur (pratiques, gestes, savoir-faire), la seconde se centre sur ces productions elles-mêmes et sur leurs usages cognitifs et sociaux.

Thématique transversale « Amatrices ? Femmes en sciences »
Elle a pour objectif de confronter les recherches réalisées dans le projet en croisant l’histoire des amateurs et celle des femmes en sciences.

Coordinateur du projet

Madame Nathalie RICHARD (Temps, Mondes, Sociétés)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

TEMOS Temps, Mondes, Sociétés
CRULH CENTRE DE RECHERCHE UNIVERSITAIRE LORRAIN D'HISTOIRE (CRULH)

Aide de l'ANR 203 796 euros
Début et durée du projet scientifique : février 2019 - 36 Mois

Liens utiles