CE27 - Culture, créations, patrimoine

Les carnets nambikwara de Lévi-Strauss – NAMBIKWARA

Résumé de soumission

Notre projet a pour objectif le déchiffrage, la numérisation et l’édition critique des carnets de terrain de Claude Lévi-Strauss rédigés lors de sa seconde expédition chez les Nambikwara (mai 1938-janvier 1939), déposés à la Bibliothèque Nationale de France. Le consortium impliqué dans le projet est composé de trois partenaires associés en raison de leur complémentarité : la BNF, l’IMM et l’ITEM.
L’apparat critique de cette édition savante suivra quatre directions de recherche : (i) Enrichir la documentation concernant les langues nambikwara, les données recueillies à la fin des années 1930 possédant une valeur historique, et reconstituer l’enquête ethnolinguistique menée par Lévi-Strauss ; (ii) Revenir sur l’articulation entre divers ordres de phénomènes – primat de l’échange, accaparement virtuel des femmes – dans le cheminement de la pensée de Lévi-Strauss ; (iii) Réfléchir aux conditions de l’écriture des carnets qui sont comme l’atelier propre à l’intériorité de l’anthropologue lors de son travail de terrain ; (iv) Décrire le contenu des carnets comme matrice de variations produisant des strates textuelles, des carnets d’ethnographie aux articles et ouvrages d’anthropologie.
L’édition numérique en fac-similé sera établie selon le modèle Sources développé par l’ITEM et rendue disponible, outre sur la plate-forme Gallica de la BNF, sur la plate-forme de consultation multimodale Huma-Num. Cette édition savante comportera, grâce à une fonction de mise en contexte, des liens bidirectionnels automatiques entre le fac-similé et les commentaires et articles en relation avec le contenu des carnets. Une frise temporelle sera réalisée permettant de représenter graphiquement la chronologie des différents feuillets (l’établissement de cette frise constituant un défi majeur du projet, puisque les carnets ne sont pas datés).
L’originalité du projet tient notamment au fait qu’il combine de façon étroite une édition critique et une analyse génétique. La richesse des matériaux linguistiques et ethnographiques contenus dans les carnets suppose, pour en rendre raison, un dialogue étroit entre chercheurs issus de diverses disciplines des sciences humaines, notamment anthropologues, linguistes et spécialistes de l’analyse littéraire. Un examen approfondi des carnets permettra idéalement de capter les moments d’émergence, au cours de l’enquête ethnographique, de concepts centraux de la pensée de Lévi-Strauss, au-delà du positionnement épistémologique que lui-même, pris dans la fièvre narrative de Tristes Tropiques, a forgé vingt ans plus tard. Une étude serrée des différentes publications (et des éventuelles archives attenantes) mobilisant l’ethnographie nambikwara jusqu’à la publication de Tristes Tropiques constituera un volet crucial du projet et contribuera également à son originalité.
Le projet donnera lieu à des collaborations selon une triangulation internationale France/Brésil/Pays-Bas. Outre la mise en ligne des carnets, il débouchera sur plusieurs publications (dont une édition des carnets en format livre), un grand colloque sur les racines ethnographiques et linguistiques du structuralisme lévi-straussien et, enfin, une exposition (les carnets comportent nombre de dessins et possèdent donc un aspect visuel qui mérite d’être valorisé en vis-à-vis des célèbres clichés photographiques de Tristes Tropiques).

Coordinateur du projet

Monsieur Emmanuel Désveaux (Institut Marcel MAUSS)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

BNF Bibliothèque Nationale de France
ITEM Institut des Textes et Manuscrits Modernes
IMM - UMR8178 Institut Marcel MAUSS

Aide de l'ANR 355 325 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2018 - 48 Mois

Liens utiles