CE27 - Culture, créations, patrimoine

Archive Numérique Géolocalisée: la collection Gaignières – ANG-G

Résumé de soumission

ANG-G : Archive Numérique Géolocalisée : la collection Gaignières

Le projet ANG-G a pour objectif de faire ouvrir une interface de cartographie exploratoire à l’étude inédite de l’une des plus riches collections documentaires jamais accumulées sur l’histoire des familles, des territoires et du patrimoine européen, médiéval et moderne. La collection Gaignières conservée en grande partie à la Bibliothèque nationale de France et à la Bodléienne d’Oxford, est l’œuvre d’un homme qui par ses méthodes de recherche et de classement offre à l’aube des Lumières une vision totalement novatrice de l’histoire et du patrimoine ancrés dans un territoire.
Tout à la fois voyageur et homme de cabinet, F.R de Gaignières (1642-1715) a eu l’idée pionnière pour son temps d’entreprendre un inventaire archivistique, archéologique, artistique et sociologique de la France dans son contexte européen, voire extra-européen (jusqu’à la Chine). Quarante années durant, assisté par son dessinateur Louis Boudan et son copiste-paléographe Barthélemy Rémy, il fixe sur le papier les chartes, les monuments et les paysages alentour, soucieux de décrire un monde qui pourrait disparaître. C’est donc un portrait instantané de la moitié Nord de la France et de son patrimoine textuel et monumental (des milliers de copies de textes et plus de 7500 dessins) qu’il nous livre, vierge de toutes les destructions que les trois siècles écoulés depuis - une Révolution et deux guerres mondiales- ont engendrées. Autour du berceau territorial de la Monarchie française exploré in situ, Gaignières tisse ses réseaux érudits et acquiert manuscrits, imprimés et estampes qui documentent les provinces françaises méridionales et les royaumes étrangers. Comme en témoignera l’anglais Martin Lister en 1698 : « Il a toute l’Europe rangée par catégories ».
Archiviste inspiré, Gaignières invente un système de classement conforme à sa vision encyclopédique de l’histoire en prise avec son territoire. Par un procédé de copies multiples à l’identique répondant à divers classements thématiques et un principe de renvois, il multiplie les mises en série en variant les échelles d’observation et donnant vie à sa documentation. Cette économie documentaire qui découpe, structure et relie entre eux des champs ouverts et évolutifs, confère à la copie textuelle ou au dessin un sens qui n’est jamais univoque ou exclusif. Ce faisant, sa collection augure sur bien des points nos bases de données informatiques.
En dépit de la dispersion de cette exceptionnelle collection après la mort de l’antiquaire au sein des différents départements de la Bibliothèque nationale de France et à la Bibliothèque Bodléienne d’Oxford, les inventaires conservés ont permis sa reconstitution virtuelle dans un site web qui lui est dédié, Collecta. Archive numérique de la collection Gaignières. Fort de cette vision globale retrouvée, le projet ANG-G permettra de découvrir cette collection de manière inédite en offrant la possibilité de visualiser les objets étudiés sur des cartes anciennes ou récentes en faisant varier les échelles d’observation, les temporalités et les critères d’interrogation. L’élaboration de l’interface par un équipe pluridisciplinaire d’historiens, d’historiens de l’art, de géohistoriens et de designers, son adossement à la plateforme web-sémantique et géo-référencée Oronce-Fine et son volet de science participative permettront à un public diversifié de chercheurs et d’amateurs, la réappropriation de cette extraordinaire collection comme source pour la recherche et comme vecteur de connaissance du patrimoine régional, présent ou disparu.

Coordination du projet

François Bougard (Institut de recherche et d'histoire des textes)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Università Ca' Foscari di Venezia / Dipartimento di Studi Umanistici
ARCHE Arts, civilisation et histoire de l'Europe
ACTE Arts, Créations, Théories, Esthétiques
Géographie-cités
ArScAn Archéologies et Sciences de l’Antiquité
EA4116 SAVOIRS ET PRATIQUES, DU MOYEN AGE À L'ÉPOQUE MODERNE
Equipe de recherche de l'Ecole du Louvre
IRHT Institut de recherche et d'histoire des textes

Aide de l'ANR 358 000 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2019 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter