CE19 - Technologies pour la santé

Stethoscope gastrique numérique implantable – DIGS

Résumé de soumission

A ce jour, les signes précoces de la décompensation de l’insuffisance cardiaque (DIC) ne sont pas détectés et le traitement médical n’est ajusté qu’à l’apparition de symptômes conduisant à une hospitalisation. 40% des patients hospitalisés deux fois dans l’année pour une DIC meurent dans l’année suivante.
Des dispositifs existants – implantés ou externes – permettent d’acquérir un ou des paramètres physiologiques pertinents dont l’analyse peut conduire à une détection précoce. Cependant, ces dispositifs ne répondent pas de manière satisfaisante aux enjeux médicaux économiques ou nécessitent une implantation complexe.
Certains de ces dispositifs ne prennent en compte qu'un seul biomarqueur alors que le syndrome d'IC est mutli-paramétrique. Certains dispositifs sont comparables à notre proposition concernant les paramètres pris en compte, mais ne s'adressent qu'à une population restreinte d'insuffisants cardiaques, ceux équipés de cardio-défibrillateurs.

Au-delà de ce projet, notre but final est de développer un dispositif minimalement invasif, compact et intégré, capable de suivre divers paramètres impliqués dans le processus de DIC dans l'objectif d'une détection précoce. On peut citer à titre d'exemple la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) et respiratoire, les sons cardiaques (S1, S3) et pulmonaires, ainsi que l'activité et la position du patient. L'originalité de notre approche réside dans le choix du site d'implantation gastrique. Ce site d'implantation n'a jamais été utilisé auparavant et ouvre un champ exploratoire associé à de nouveaux paramètres potentiellement pertinents dans le suivi de l'IC. La valeur ajoutée du site d'implantation gastrique réside également dans la compatibilité avec une voie d'accès endoscopique minimisant ainsi les complications et le temps d'hospitalisation.

Ce projet de 3 ans est structuré de façon à valider un procédé d'extraction de l'information et démontrer, au travers d'une étude préclinique, la possibilité de suivre des biomarqueurs spécifiques de la DIC grâce à (1) un dispositif multimodal implanté dans l’estomac de cochons sains et insuffisants cardiaques en conditions ambulatoires et à (2) un traitement adapté des signaux cardiaques et respiratoires. Ce projet rencontre un certain nombre de challenges techniques et scientifiques : débruitage des signaux, modèle pré-clinique d'IC adapté. Chacun de ces challenges est associé à des risques d'ores et déjà identifiés et face auxquels nous proposons des solutions de replis adaptés.

Le consortium est composé de quatre partenaires complémentaires ; 3 laboratoires et une entreprise privée. Celle-ci apportera ses connaissances dans les domaines électronique et mécatronique ainsi que se chargera de la valorisation des résultats. Le partenaire hospitalier (LRB) apportera son expertise pour assurer la pertinence des modèles pré-cliniques et des paramètres pathophysiologiques choisis. Enfin, les partenaires scientifiques (TIMC, LTSI) apporteront leurs compétences dans le domaine des techniques de suivi des paramètres cardio-respiratoires et des méthodes de traitement de l'information associées.

Coordinateur du projet

Monsieur Pierre-Yves Gumery (Techniques de l'Ingénierie Médicale et de la Complexité - Informatique, Mathématiques et Applications, Grenoble)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

TIMC-IMAG Techniques de l'Ingénierie Médicale et de la Complexité - Informatique, Mathématiques et Applications, Grenoble
SentinHealth
LTSI LABORATOIRE TRAITEMENT DU SIGNAL ET DE L'IMAGE
UMR_S1039 RADIOPHARMACEUTIQUES BIOCLINIQUES

Aide de l'ANR 460 948 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter