CE18 - Innovation biomédicale

Développement d'un vaccin thérapeutique pour les maladies allergiques – AllergyVACS

Résumé de soumission

L’allergie définit un ensemble de maladies chroniques caractérisées par une réponse anormale, excessive du système immunitaire consécutive à un contact avec une substance étrangère, nommée allergène. Actuellement, la prévalence des maladies allergiques est estimée entre 15% et 30% aux Etats-Unis et en Europe, affectant adultes et enfants. D’ici 2050, l’OMS estime qu’une personne sur deux sera atteinte d’une maladie allergique, ce qui fait de l’allergie un enjeu de santé publique majeur. Les immunoglobulines E (IgE) sont une classe d’anticorps jouant un rôle clé dans l’allergie. De fait, la présence d’IgE spécifique d’un allergène est utilisée dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques. Ces IgE se lient à leurs récepteurs de haute affinité FceRI, exprimé principalement à la surface des mastocytes et des basophiles. Lors d’une exposition à l’allergène chez un sujet allergique, la liaison de l’allergène aux IgE spécifiques à la surface de ces cellules provoque une libération rapide de médiateurs par les mastocytes et basophiles, notamment de l’histamine, induisant les manifestations cliniques de l’allergie. La production d’IgE est régulée par deux cytokines: l’interleukine-4 (IL-4) et l’IL-13, qui sont produites de manière excessive chez les sujets allergiques. De ce fait, les IgE, l’IL-4 et l’IL-13 représentent des cibles thérapeutiques dans l’allergie.

L'objectif principal du projet ‘AllergyVACS’ est d’apporter la preuve de concept de l'efficacité et de la sécurité d'une immunisation active anti-IgE, anti-IL-4 ou anti-IL-13 réalisée via un vaccin thérapeutique IgE, IL-4 ou IL-13 kinoïde. Ces vaccins induiront une réponse anticorps polyclonale contre les IgE, l’IL-4 ou l’IL-13 surproduitent dans les maladies allergiques. Des études de pharmacologie permettront de caractériser dans des modèles animaux l’innocuité et l'immunogénicité des kinoides IgE, IL-4 et IL-13. L’efficacité de ces candidats vaccins sera évaluée dans des modèles d’asthme et d’allergie alimentaire. Nous espérons que ce projet aboutira à l’identification d’un candidat vaccin sûr et efficace pour être en mesure d’initier des études cliniques à l’issue de cette période de financement.

Coordinateur du projet

Monsieur Laurent Reber (Centre de Physiopathologie de Toulouse Purpan)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

NEOVACS
IP INSTITUT PASTEUR
Centre de Physiopathologie de Toulouse Purpan

Aide de l'ANR 702 834 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2018 - 48 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter