CE02 - Milieux et biodiversité : Terre vivante

Emotion et prise de décision chez la seiche, Sepia – ETHiCS

Résumé de soumission

Les émotions et les processus de conscience qui leurs sont associés sont très débattus chez l’animal. Ce sont pourtant des éléments cruciaux quand on considère l’intérêt croissant du public et des autorités concernant le bien-être animal, que ce soit en recherche ou pour les élevages. Les recherches dans ces thèmes concernent les vertébrés, très rarement les invertébrés, et parmi eux, uniquement les insectes. Jusqu’à présent aucune étude ne s’est intéressée à la question sensible des émotions chez des espèces mollusques. ETHiCs se propose d’apporter des informations sur les émotions chez deux espèces de mollusques céphalopodes : Sepia officinalis en France et S. pharaonis à Taïwan. Les céphalopodes sont très éloignés phylétiquement de l’humain et leur cerveau sont les plus complexes des invertébrés, ETHiCS est particulièrement innovant pour mieux comprendre l'émotion chez l'animal. La comparaison des émotions chez ces deux espèces est intéressante car, bien que très proches, elles par l'environnement dans lequel elles évoluent et par leur sensibilité au stress. Ce projet offre l’opportunité de pouvoir considérer à la fois le rôle de l’Evolution (plasticité évolutive) et de l’histoire individuelle (plasticité phénotypique) dans l’expression des émotions. Les céphalopodes sont considérés comme les mammifères dans les réglementations sur le bien-être animal dans de nombreux pays à travers le monde, en dépit du manque de connaissance de la communauté scientifique sur leur capacité de ressentir des émotions négative ou positives.

ETHiCs est organisé comme suit :

WP 0 : Le pilotage du projet

WP1 : Evaluation des profils émotionnels des deux espèces après que les individus aient été confrontés à des situations « positives » (nouvelle proie) ou « négative » (odeur de prédateur).
ETHiCs se propose de décrire les comportements émotionnels (« positifs » et « négatifs ») des individus, d’évaluer leur optimisme (par le biais cognitif) et de mesurer le taux de différentes monoamines dans leur hémolymphe. Le but est d’établir un profil émotionnel chez les deux espèces. On attend de ces profils qu’ils soient prédictifs du bien-être des individus.

WP2 : Mesure de l’émotion induite par un dilemme
L’animal peut se retrouver dans une situation d’inconfort après avoir choisir entre deux objets à valence positives. Ce test simple et original, avec une évaluation de l’état émotionnel de l’animal pourra permettre de déterminer si une seiche est capable de se représenter mentalement les conséquences d’un comportement qu’il n’a pas produit (prendre l’objet qui n’a pas été choisi). L’évaluation émotionnelle pourra donc permettre de mettre en évidence des capacités de conscience primaire (phénoménologique) chez les deux espèces.

WP3 : Poids des histoires individuelle/des espèces dans les caractéristiques émotionnelle
Ce WP se propose d’étudier les traits émotionnels chez des individus des deux espèces lorsqu’ils sont élevés dans différentes conditions (inconfortables/intermédiaires/confortables). En comparant la sensibilité à l’environnement chez les deux espèces, nous pourrons évaluer les poids relatifs de l’histoire des individus et des espèces dans le profil émotionnel. Ces questions sont la base de l’éthologie.

WP4 : Synthèse des WPs 1 à 3

ETHiCs apportera de nouveaux outils pour estimer le niveau de bien-être des céphalopodes en captivité, donc des informations pour la règlementation dans chaque pays concerné. En particulier sur les effets d’un enrichissement du milieu d’élevage. Ce projet apportera également des données précieuses sur les émotions chez des invertébrés, leurs causes, leurs effets, leurs fonctions et leurs conséquences sur l’expérience subjective des individus. L’étude comparative des espèces française et asiatique permettra de mieux comprendre les racines évolutives de l’émotion et de la conscience chez l’animal, un problème fondamentale dans les sciences biologiques, en bioéthique, en droit et en épistémologie.

Coordinateur du projet

Monsieur Ludovic Dickel (Ethologie animale et humaine)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Visual Neuroscience
Etho'S Ethologie animale et humaine

Aide de l'ANR 309 582 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2019 - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter