DS07 - Société de l'information et de la communication

Fabrication Supramoléculaire de Dispositifs OLED Haute Résolution par voie Imprimable – Resolve

Résumé de soumission

Le projet Resolve propose une solution particulièrement innovante pour la fabrication de dispositifs OLED haute résolution et de grande taille. Il consiste à développer des matériaux électroluminescents pouvant être déposés par impression sans contamination croisée des couleurs. L’innovation s'appuie sur l'élaboration de nouveaux matériaux pour l'électronique moléculaire auto-assemblée capables de s'auto-organiser spontanément en disques de tailles sub-micrométriques pour les trois couleurs fondamentales RGB. Le projet s'appuie sur les compétences avérées de trois partenaires internationalement reconnus pour leurs travaux sur les matériaux pour les OLEDs, la photochimie supramoleculaire et l'électronique organique.
A Taiwan, le groupe du Prof. K.-T. Wong réalisera la synthèse des nouveaux luminophores possédant des fonctionnalités électroniques associées à la présence de groupes de reconnaissance supramoléculaire de type biuret. Ce groupe possède une reconnaissance mondiale dans le domaine du développement de matériaux pour les OLEDs et a reçu nombreux prix pour leurs travaux.
En France, le groupe de D. Bassani (ISM) effectuera les études concernant le processus d'auto-assemblage et la caractérisation photo-physique des micro-disques. Ses compétences en photochimie supramoléculaire sont largement reconnues par la communauté scientifique et il est actuellement rédacteur-en-chef pour la revue Photochem. Photobiol. Sci. de la RSC. Le groupe IMS est quant à lui spécialisé dans la fabrication et l'étude de dispositifs en électronique organique. L’IMS a mis en place un ensemble instrumental permettant d'étudier l'influence de la méthode de dépôt, des interfaces et de la nature de la couche active sur le comportement optoélectronique des dispositifs. Ce groupe est dirigé par L. Hirsch, qui a fondé et qui dirige le GDR français dans le domaine de l'électronique organique.
Nous avons récemment démontré que la présence de biuret conduit à la formation de vésicules de petite taille pouvant être déposées par impression dans des dispositifs OLEDs. Ainsi, nous avons pu obtenir le premier dispositif RGB tout "bottom-up" dans lequel les composés s'auto-organisaient spontanément pour produire de pixels de taille sub-micrométrique. Nous allons maintenant améliorer l'efficacité de ces dispositifs et concevoir des systèmes capables de produire spontanément les couleurs souhaitées par un processus d'auto-assemblage à travers la reconnaissance moléculaire, la nanostructuration et l’auto-organisation pour générer spontanément des pixels de couleurs différents à partir d'une même solution de vésicules. Ce procédé donnera naissance aux premiers dispositifs OLED supramoléculaires. Enfin, ce même phénomène sera également utilisé à des fins d’autoréparation, en particulier pour corriger la contamination d'un pixel lors du dépôt d'un pixel voisin de couleur différente. Ceci représente une avancée importante dans le domaine qui permettra d'entamer une révolution dans les procédés industriels encore basés sur le dépôt sous vide. Pour ce faire, nous allons combiner l'expérience des partenaires IMS et NTU dans ce domaine, ainsi que les outils de la nouvelle plateforme ELORPrintTec (à Bordeaux). Cette dernière regroupe tous les instruments nécessaires à la fabrication de dispositifs électroniques à base d'organique au sein d'une salle blanche et peut réaliser des prototypes sur substrats flexibles de grandes dimensions grâce à une imprimante jet d'encre ou au dépôt slot die.

Coordination du projet

Dario BASSANI (Institut des Sciences Moléculaires)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ISM Institut des Sciences Moléculaires
IMS Laboratoire de l'intégration, du matériau au système
NATIONAL TAIWAN UNIVERSITY Chemistry Department

Aide de l'ANR 384 120 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2017 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter