DS07 - Société de l'information et de la communication

Exploitation de masses de données hétérogènes à haute fréquence temporelle pour l’analyse des changements environnementaux – TIMES

Résumé de soumission

Notre environnement est perpétuellement soumis à des changements dans l’espace et dans le temps, plus ou mois fréquent, de magnitude différente, dû à des facteurs de déclenchement différents, et avec des conséquences qui peuvent avoir un impact sociétal et économique important. Il est donc essentiel de surveiller ces processus environnementaux (par exemple, l’érosion ou les changements des modes d’occupation et d’utilisation des sols) et les écosystèmes naturels ou anthropiques afin d’améliorer nos connaissances sur les interactions souvent complexes entre l’Homme et son environnement. Leur compréhension est primordiale et souvent la première étape pour l’aide à la décision afin de mieux gérer le territoire.

On assiste depuis peu à la prolifération croissante de données géospatiales et hétérogènes (nuages de points 3D, photographies aériennes ou terrestres à très haute voire extrêmement haute résolution spatiale, images satellites, notamment stéréoscopiques, à très haute résolution spatiale), acquises avec une fréquence temporelle très élevée par différentes plates-formes et capteurs. Ces données peuvent être issues de lasers scanners terrestres statique ou mobile (LiDar), de caméras terrestres ou aériennes optique (de type drone) ou spatiale (par exemple de type Pléiades ou Sentinel-1/2). Par ailleurs, de nombreuses archives de données géospatiales sont également disponibles et constituent, elles aussi, une source de données inestimable pour l'analyse des changements rétrospectifs. A ce titre, elles contribuent également au déluge de données face auquel est soumis l’utilisateur final.

L’ensemble des ces sources de données constitue véritablement une masse de données hétérogène à haute fréquence temporelle à exploiter pour la cartographie et la surveillance des dynamiques environnementales. Bien qu'une multitude de méthodes (semi-)automatiques aient été développées ces dernières années pour extraire des connaissances sur ces dynamiques tels que les paramètres environnementaux (étendue, volumes, vitesses, typologie des changements) le plus souvent uniquement à partir de données LiDar ou uniquement à partir d'images aériennes ou satellitaires, très peu de recherches ont porté sur la cartographie et la surveillance de l'environnement en tenant compte de la complémentarité de ces données hétérogènes et multi-source issues de ces différents capteurs et plateformes.

Dans ce contexte, les objectifs du projet TIMES sont de produire de nouvelles connaissances sur les dynamiques environnementales à partir de l'exploitation de ces données géospatiales massive et hétérogène. Il s’agit de proposer et développer de nouvelles méthodes permettant d’exploiter la complémentarité et surtout la haute fréquence temporelle de cette masse de données hétérogènes afin de répondre à des enjeux sociétaux et environnementaux.

Coordination du projet

Anne Puissant (Laboratoire Image, Ville, Environnement)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LIVE Laboratoire Image, Ville, Environnement
UPDESCARTES-LIPADE LABORATOIRE INFORMATIQUE PARIS DESCARTES
MIPS - UHA Laboratoire Modèles, Intelligence, Processus et Systèmes - Université de Haute-Alsace
ICUBE Laboratoire des sciences de l'Ingénieur, de l'Informatique et de l'Imagerie

Aide de l'ANR 530 896 euros
Début et durée du projet scientifique : novembre 2017 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter