DS06 - Mobilité et systèmes urbains durables

Navigation autonome dans des foules inspirée par les humains – Hianic

Résumé de soumission

Le véhicule autonome n'est pas un "simple" robot, tel un robot compagnon, mais un robot qui transporte des personnes.
Cela implique que les passagers doivent se sentir intégrés dans le trafic comme ils le seraient s'ils conduisaient eux même
la voiture. Ils s'attendent, tout comme les piétons aux environs du robot, à ce que le cybercar ait un comportement
respectueux des conventions sociales et urbaines et à ce qu'il sache négocier son chemin dans des environnements très
peuplés.
C'est un sujet nouveau et difficile qui doit être et sera abordé dans le projet HIANIC. Ce projet fait partie de l'axe 3 :
Véhicule propres et surs" sur défi 6 : mobilité et systèmes urbains durables. Le cybercar proposé analysera son
environnement en détectant les personnes, en étudiant les flux de la foule, reconnaissant des scénarios typiques. Il
anticipera la réaction des passagers afin de naviguer de telle sorte que ces derniers se sentent à l'aise.
Plusieurs stratégies de navigation vont collaborer pour adapter le mouvement du cybercar aux scénarios typiques. Par
exemple, dans un environnement encombré, le cybercar pourra se déplacer en utilisant de la navigation réactive, mais
dans un environnement moins encombré, des techniques de navigation centré humain seront proposées. Enfin, le
véhicule communiquera ses intentions de déplacement aux passagers mais aussi aux piétons.
Il sera à l'écoute de son environnement pour améliorer ses connaissances sur celui-ci et gérer les situations d'urgence.
Un tel système contribuera à la fois à la sécurité urbaine et à la mobilité intelligente. Il est pensé pour fonctionner dans ce
qu'on appelle des espaces partagés où piétons et véhicules partagent l'espace navigable. La négociation l'aidera à éviter
des situations de blocage et augmentera sa réactivité afin d'optimiser l'espace navigable. Négociation, navigation centrée humain
et communication seront les clés d'une meilleure acceptation par le public de ces systèmes autonomes et
faciliteront leur pénétration dans le paysage des transports.

Coordinateur du projet

Madame Anne Spalanzani (Centre de Recherche Inria Grenoble Rhône-Alpes - CHROMA)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Inria de Paris Centre de Recherche Inria de Paris
Inria Grenoble Rhône-Alpes Centre de Recherche Inria Grenoble Rhône-Alpes - CHROMA
LIG Laboratoire d'Informatique de Grenoble
LS2N - ECN Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes

Aide de l'ANR 905 265 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles