DS04 - Vie, santé et bien-être

Aide à la prescription individualisée d'applications et objets mobiles de santé – ApiAppS

ApiAppS

Aide à la prescription individualisée d'applications et objets mobiles de santé

Objectif

L'objectif du projet ApiAppS est d'identifier, d'explorer et d'éliminer les obstacles scientifiques existants afin que les médecins généralistes puissent utiliser un système d'aide à la prescription d'applications/dispositifs mHealth adaptés au profil du patient. Ce système sera interopérable avec les sources d'information utilisées (Dossier médical informatisé et bases de connaissances médicales). De plus, la mise en œuvre d'ApiAppS prend en compte le contexte psychosocial de cette prescription (impact sur la relation médecin-patient ; perceptions, attentes et appropriation des technologies mHealth tant pour les généralistes que pour les patients).

Le projet comporte un volet de développements techniques/logiciels et un volet SHS afin d’étudier et de prendre en compte le contexte psychosocial de l’usage et, a fortiori, la prescription/recommandation de dispositif mHealth (impact sur la relation médecin-patient ; perceptions, attentes et appropriation des technologies mobiles pour la santé par les deux parties). L’outil d’aide à la prescription de mHealth développé couvre plusieurs domaines de santé dans le cadre de la médecine générale. Une évaluation sera réalisée, en fin de projet, afin d’étudier à la fois la prescription, l’utilisation effective de certains dispositifs mHealth sur un panel d’utilisateurs.

Les études qualitatives par entretiens auprès de médecins généralistes (MG), et de patients ont été réalisées. 2 focus groups ont respectivement été mené à Nice et Rouen qui ont permis une triangulation de données.Un article sur la perception des apps par les MG est en cours de rédaction en collaboration avec le département de MG de Nice et Rouen et le SESSTIM. De plus une revue de littérature sur la perception des apps par les patients a été publié.
Concernant la partie SHS/quanti : Sur la base des résultats obtenus lors des entretiens semi-structurés, un premier questionnaire a été construit à l’usage des MG. Un second questionnaire, destiné aux citoyens a également été construit sur la base des résultats des entretiens semi-structurés, auquel ont été ajoutées des échelles standardisées évaluant le soutien social, la littératie en santé et e-santé. La diffusion en ligne de ce questionnaire est prévue via la plateforme Seintinelles.
Le D2IM a réalisé les deux études de couverture terminologique : d’une part, sur les recommandations concernant les pathologies choisies et d’autre part sur un jeu de données de consultations de MG. Les résultats sont conformes à ceux précédemment observés sur des corpus de médecine (documents de santé d’un CHU) ou encore sur un corpus de littérature scientifique (LiSSa) : les terminologies prédominantes sont le MeSH, la SNOMED et le NCIt.
Le D2IM a également intégré de nouvelles ressources terminologiques associés aux apps : TIAB v2 et la DHI. Ces ressources ont été traduites partiellement en français et sont disponibles en ligne sur le serveur multi-terminologique HeTOP (https://www.hetop.eu/).
Le SESSTIM a réalisé un Service Web capable de recevoir en entrée des informations d’un patient dans le corps d’un VSM (information textuelle + information codifiée) et d’interopérer avec l’ECMT (développé par D2IM Rouen) et le store DMD afin de sélectionner les catégories d’apps qui correspondent aux termes retrouvés dans le VSM.

...

V. VO, A. Sarradon-Eck, L. Auroy. Patients’ perceptions of mhealth apps: a meta-synthesis of qualitative studies. JMIR Mhealth Uhealth. 2019;7(7):e13817.
L. Auroy, A. Sarradon-Eck. The digitally engaged doctor : the discourse and the reality. SGA-SSE-SSA Annual Congr. Zurich. (2018) - (Abstract + Communication orale)
D. Dufour-Coppolani, P. Hassanaly, JC. Dufour. Impact des objets connectés de santé sur la gestion des maladies chroniques. Data Value Chain in Science and Territories. CoData France. Paris. (2019) - (Article + Communication orale)
JC. Dufour, J. Grosjean, S. Darmoni, M. Yasini, G. Marchand, C. Simon, A. Sarradon-Eck, M. Préau, D. Darmon, M. Schuers, P. Hassanaly, R. Giorgi. ApiAppS: A Project to Study and Help Practictionners in Recommanding mHealth Apps and Devices to Their Patients. Medinfo. Lyon (2019) - (Abstract + Poster)

Mobile Health (mHealth) is a developing field that can play an important positive role in various domains affecting the individual's health condition (well-being, prevention, management, monitoring or follow-up of known or suspected pathologies) while being economically beneficial to the healthcare system. The use of mHealth (apps or devices) can reduce the number of medical visits, maximizing convenience for the patient while minimizing the cost to the healthcare system. However, various factors prevent to reach this promising potential. The objective of the ApiAppS project is to identify, explore and remove existing scientific obstacles so that general practitioners (GPs) can use a system to be of help in the prescription of mHealth apps/devices adapted to the patient's profile. This system will be interoperable with the information sources used (EMR and medical knowledge databases). Moreover, ApiAppS implementation will take into account the psychosocial context of this prescription (impact on doctor-patient relationship; perceptions, expectations and appropriation of mHealth technologies for both GPs and patients). The assumption we make in the ApiAppS project, is that physicians can play a central role in guiding the choice processes when mHealth use is a possibility/option for better patient health. We believe that it is necessary to move towards a mechanism of technical integration (in practice and patient management softwares) and human integration (in the physician-patient relationship) of mHealth comparable to the mechanism of a usual medical prescription. The Decision Support System for the Prescription of mHealth technologies will cover various health areas and pathology categories. However, at the end of the project, an experiment on a specific chronic disease will be carried out in order to study prescription, effective use and contribution (effectiveness) of certain mHealth apps. This experimentation will be carried out with two panels of users (GPs and patients).

Coordinateur du projet

Monsieur Jean-Charles DUFOUR (SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES DE LA SANTÉ ET TRAITEMENT DE L'INFORMATION MÉDICALE)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

SILK SILK INFORMATIQUE
DERMG UFR Médecine Nice - Département d'Enseignement et de Recherche en Médecine Générale
dmd DMD SANTE
D2IM Département d'Information et d'Informatique Médicale
SESSTIM SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES DE LA SANTÉ ET TRAITEMENT DE L'INFORMATION MÉDICALE
GRePS EA 4163 GRePS

Aide de l'ANR 652 813 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter