DS04 - Vie, santé et bien-être

GEL Injectable Hémostatique et Poreux Améliorant la Réparation des Blessures avec Atteintes tissulaires Larges – GELIHPARBAL

Résumé de soumission

Le but du projet GELIHPARBAL est de concevoir des hydrogels injectables utilisables en intervention d’urgence pour diminuer le risque hémorragique et améliorer la réparation fonctionnelle des plaies profondes (peau et muscle).

Un nouveau champ de recherche, axé sur le développement de biomatériaux, est apparu depuis quelques années comme une alternative aux méthodes traditionnelles de reconstruction tissulaire, notamment les greffes. Leur but est de fournir un support permettant d’activer ou de guider les réponses cellulaires pour améliorer ou induire la régénération tissulaire. Néanmoins, si ces biomatériaux s’inspirent des propriétés de la matrice extracellulaire (notamment la rigidité), pour influencer la destinée cellulaire, l’élasticité a peu été considérée jusqu’à présent.
Parallèlement, la possibilité d’introduire des compétences hémostatiques dans ces biomatériaux, basées sur l’induction de la coagulation par molécules pro-thrombotiques et sur le principe de comblement/compression, ouvre de nouveaux champs d’application pour diminuer le risque hémorragique.

Le projet GELIHPARBAL a ainsi pour objectif de développer une thérapeutique innovante de plaies profondes et délabrantes fondée sur l’utilisation d’hydrogels élastino-mimétique poreux et injectables qui, de par leurs propriétés intrinsèques, permettent simultanément (1) le comblement hémostatique des plaies profondes et délabrantes, tout en (2) assurant un guidage spécifique de la réparation musculaire et cutanée.

Une innovation majeure sera la formulation injectable d’hydrogels poreux pour épouser au mieux les bordures de plaie et laisser les cellules cicatricielles coloniser une matrice capable de renforcer leurs compétences pro-cicatricielles sous l’effet de leurs propriétés mécaniques et structurelles. Les hydrogels poreux élastino-mimétiques, contenant une protéine recombinante élastique, développés dans le cadre du projet ANR DHERMIC (ANR-11-TECS-016), serviront de base technologique au développement de formulations injectables. Ce projet s’inscrit ainsi dans la recherche de matériaux innovants bio-inspirés, biodégradables et bioactifs, sachant que le laboratoire porteur du projet (Laboratoire de biologie tissulaire et ingénierie thérapeutique, LBTI) a déjà apporté la preuve de concept « biologique » de cette approche en validant l’efficacité des hydrogels à la formation de peaux reconstruites et à l’amélioration de la cicatrisation cutanée in vivo.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, le consortium formé par trois partenaires institutionnels (CNRS et INSERM) possède les compétences et expertises pour développer les biomatériaux (LBTI), pour analyser finement leurs propriétés mécaniques, rhéologiques (RMeS) et biologiques (INMG), et pour en étudier et en évaluer l’efficacité de cicatrisation et l’amélioration de fonctionnalité tissulaire (LBTI).

Le projet comporte trois groupes de travail scientifiques (chimie/biomatériaux, mécanobiologie et in vivo) et un administratif.
Ils ont pour objectifs de 1) concevoir des hydrogels élastino-mimétiques, hémostatiques, injectables poreux, compressifs et de grande variabilité élastique, 2) Déterminer les propriétés mécaniques et structurelles des matrices poreuses les plus aptes à guider la prolifération et différenciation des cellules musculaires satellites et à favoriser la régénération du tissu musculaire, 3) développer une formulation injectable des hydrogels poreux permettant simultanément la régénération musculaire et cutanée.
La tâche administrative est dédiée au management du projet et à la gestion de la propriété intellectuelle.

Coordination du projet

Jerome SOHIER (Biologie Tissulaire et Ingénierie Thérapeutique)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INMG - CNRS Institut Neuromyogène
LBTI- CNRS Biologie Tissulaire et Ingénierie Thérapeutique
UNantes RMeS, UMR_S 1229 Université de Nantes, RMeS (Regenerative Medicine and Skeleton), UMR_S 1229 (ancien LIOAD, U791)

Aide de l'ANR 467 553 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter