DS10 - Défi des autres savoirs

Probabilités quantiques et objectivité : nouvelles approches pragmatistes – QUOPROB

Résumé de soumission

Nous envisageons d’analyser les fondements de l’approche « opératoire » des probabilités quantiques. Alors que l’efficacité de cette approche est largement reconnue par les physiciens, il n’y a pas de consensus en ce qui concerne sa cohérence – d’où l’impopularité, parmi les philosophes, des interprétations instrumentalistes “bohriennes” de la mécanique quantique. Notre projet poursuit plusieurs lignes de recherche inspirées de la tradition pragmatiste en épistémologie et en philosophie du langage contemporaines afin de vérifier s’il est possible de concevoir une sémantique probabiliste “opératoire” qui permette d’éviter les contradictions impliquées par le soi-disant problème de la mesure sans pour autant adhérer à une forme de “subjectivisme”. Plus spécifiquement, nous proposons de reformuler le programme de “reconstruction opératoire” de la mécanique quantique comme un argument transcendantal dans le cadre d’une théorie inférentialiste de la signification qui mette en avant les aspects normatifs du processus de constitution de l’objectivité. Nous aborderons la question si (en quel sens, dans quelle mesure) les traits structuraux de la mécanique quantique expriment les présuppositions conceptuelles de la connaissance empirique. Et nous étendrons cette analyse à une classe de théories généralisées de la probabilité dont la mécanique quantique n’est qu’un cas particulier, en examinant le statut épistémologique des axiomes restrictifs qui sélectionnent la théorie quantique à l’intérieur de cette classe. Alors que notre projet aborde des problèmes qui tiennent aux fondements de la mécanique quantique et aux possibles généralisations de la théorie, notre analyse critique des conditions qui permettent la dissolution des paradoxes quantiques par l’approche opératoire apportera une contribution tout à fait originale au débat contemporain sur les sémantiques inférentialistes, notamment en ce qui concerne les implications épistémologiques (pour le statut de la logique en premier lieu). Le projet est une coopération entre le philosophe Michel Bitbol (Archives Husserl de l’Ecole Normale Supérieure de Paris) et le physicien Caslav Brukner (Institute for Quantum Optics and Quantum Information, Österreichische Akademie der Wissenschaften de Vienne). Il utilise un large éventail d’approches méthodologiques, qui inclut des techniques mathématiques issues de l’étude de l’information quantique, des réflexions épistémologiques inspirées par la traditions kantienne et wittgensteinienne et des théories pragmatistes de la signification développées en philosophie analytique contemporaine.

Coordination du projet

Michel Bitbol (PG AH TC UMR 8547)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IQOQI Institute for Quantum Optics and Quantum Information, Austrian Academy of Sciences of Vienna
Pays Germanique PG AH TC UMR 8547

Aide de l'ANR 108 680 euros
Début et durée du projet scientifique : août 2017 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter