DS0407 -

Prévenir l'apparition d'une ischémie cérébrale retardée après une hémorragie méningée – PREDIC

Résumé de soumission

L'hémorragie méningée (HM) se produit dans le cadre de la rupture d'un anévrisme ou d'une malformation artérioveineuse cérébrale (AVM). L'impact socio-économique des HM est importante car elle affecte des sujets jeunes avec environ un tiers des survivants qui maintiennent des séquelles neurologiques graves. L'HM conduit, dans un grand nombre de cas, à la mort des patients avant leur premier contact médical. Dans les autres cas, la lésion vasculaire sous-jacente est traitée par une approche endovasculaire ou par une intervention neurochirurgicale pour prévenir le risque de re-saignements. Néanmoins, les survivants sont sujets à des complications qui incluent hydrocéphalie, des re-saignements, des convulsions, des dysfonctionnements cardiaques et des ischémies cérébrales retardées (ICR). Notre connaissance des mécanismes responsables des ICR post-HM sont limitées et ceci sans traitement clinique ayant montré une efficacité prouvée.

Les objectifs de notre projet sont:

1. Le développement d'un modèle reproductible et cliniquement pertinent d'ICR après HM chez la souris.
2. Le développement de techniques d'imageries ultrasons avec une résolution spatio-temporelle sans précédent permettant de révéler les micro-domages cérébraux vasculaires (microthromboses, micro-inflammation et vasospasmes).
3. L'exploration des mécanismes qui conduisent à l'apparition des ICR post-HM.
4. Le développement et la validation de stratégies visant à réduire l'apparition de ICR et de leur impact sur les fonctions neurologiques.

Pour réussir à atteindre ces objectifs, nous avons imaginer combiner notre expertise dans le domaine des troubles neurovasculaires et de l'imagerie (Inserm UMR-S U919, GIP Cyceron - D. Vivien) avec l'utilisation d'un ensemble d'approches innovantes d'imagerie ultrasons mis en œuvre par le groupe de M. Tanter (Inserm UMR-S U979, Institut Langevin, ESPCI).

Le premier résultat attendu est l'élaboration d'un modèle de souris HM avec une évaluation complète (histologie, imagerie et comportement) des troubles associés. Ce modèle permettra d'améliorer nos connaissances sur la physiopathologie des HM et de l'ICR et nous permettra également d'évaluer différentes stratégies pour la protection du cerveau après HM. Au-delà de la recherche fondamentale sur la prévention de l'ischémie retardée, les modalités d'imagerie à ultrasons développés dans le cadre de notre projet pourraient être traduites en clinique dans un avenir très proche en radiologie conventionnelle. En outre, des microbulles utilisés comme agents de contraste pour la microscopie échographie de localisation des molécules d'adhésions endothéliales pourraient être développées pour des applications pré-cliniques et cliniques futures.

Coordination du projet

Denis VIVIEN (serine proteases and pathophysiology of the neurovascular unit)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Inserm UMR-S U919 serine proteases and pathophysiology of the neurovascular unit
Physique des Ondes pour la Médecine

Aide de l'ANR 546 160 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2016 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter