ASTRID-Maturation - ASTRID-Maturation

Métrologie mES hydroacoUstiques opéRationnElles – MESURE

Résumé de soumission

Parmi les grands défis en hydrométrie opérationnelle, la métrologie des Matières En Suspension (MES) représente une priorité aujourd’hui car elle répond à des enjeux environnementaux, industriels et sociétaux fondamentaux tels que la surveillance et la prévision des événements climatiques extrêmes et leur impact sur la morphodynamique fluviale, estuarienne et littorale ; la surveillance de la qualité des eaux ; la gestion des ressources hydro-électriques ; la stratégie de gestion intégrée du trait de côte ; la gestion des réseaux d’assainissement ; l’optimisation des ressources naturelles en eau et en sédiments ; le pré-dimensionnement d’ouvrages hydrauliques ; la gestion des ressources halieutiques.
Par ailleurs, les MES sont clairement identifiées comme l’un des facteurs régissant le fonctionnement de l’environnement côtier. Dans un contexte de lutte sous-marine, le manque de connaissance les concernant représente actuellement un obstacle au bon déroulement des opérations militaires lors des déploiements de leurs plateformes de combat et/ou de surveillance.
L’accès à une métrologie fiable des MES possède par conséquent un solide intérêt dual civile-militaire, convergeant vers une meilleure connaissance des processus physiques responsables de leurs impacts sur l’environnement et le contexte socio-économique.

La métrologie MES qui a pour objectif la mesure de concentration, de taille, et de flux MES, reste cependant à un très faible niveau de maturation technologique (TRL 3), ceci malgré les progrès importants faits sur les 2 dernières décennies en courantométrie, débitmétrie et bathymétrie opérationnelle (TRL >6). Cette situation s’explique par la complexité inhérente au principe de mesure des MES nécessitant une expertise scientifique et des compétences techniques encore difficilement accessibles à l’industrie. En résulte une profonde rupture technologique en métrologie MES entre le milieu académique et industriel. Le projet MESURE a pour objectif d’y remédier par le transfert des connaissances et du savoir-faire acquis durant 2 thèses DGA (G. Fromant, 2015, LDO et T. Revil-Baudard, 2014, LEGI) vers les partenaires industriels du projet (UBERTONE et CNR) afin de mieux répondre aux besoins pressants de ce marché dual. Le projet a pour objectif :

1. Une avancée technologique significative vers la métrologie MES opérationnelle (objectif TRL 5)
2. Le transfert de l’innovation métrologique aux technologies MES développées par la PME UBERTONE
3. Permettre l’évolution technologique des instruments hydroacoustiques opérationnels existants (courantométrie, vélocimétrie, débitmétrie, bathymétrie) vers une technologie MES opérationnelle.
4. La valorisation de la technologie MES développée auprès d’opérateurs industriels (CNR), publics (SHOM, IRD, IRSTEA) et auprès du consortium recherche Hydralab+ (projet européen H2020)

Pour y parvenir, deux outils spécifiques seront réalisés dans le cadre de ce projet : l’interface logicielle d’inversion hydroacoustique HYDRAC et le prototype UB-MES de la société UBERTONE. L’originalité des outils visés concerne le niveau élevé de maturation technologique ciblé (TRL 5) afin de garantir l’émergence d’une technologie MES performante à vocation opérationnelle et potentiellement commercialisable par le partenaire PME. En outre, la vocation opérationnelle de la technologie ciblée permettra de couvrir un large spectre d’applications civiles (industrie et recherche) mais également d’intérêt défense par son application à des données hydroacoustiques in situ mises à disposition par le partenaire SHOM du projet.

Coordinateur du projet

Monsieur David Hurther (Laboratoire des Ecoulements Géophysiques et Industriels)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LEGI-CNRS Laboratoire des Ecoulements Géophysiques et Industriels
UBO-LDO (UMR6538) Laboratoire Domaines Océaniques
UBERTONE
SHOM Service Hydrographique et Oceanographique de la Marine
IRD-LEMAR Laboratoire des Sciences de l'Environnement Marin (LEMAR)
CNR COMPAGNIE NATIONALE DU RHONE
IRSTEA Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture

Aide de l'ANR 444 546 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles