LabCom V2 - Laboratoires communs organismes de recherche publics - PME / ETI

Microsystèmes innovants pour des applications pyrotechniques à technologies combinées – IMPYACT

Résumé de soumission

La mission du laboratoire commun IMPYACT est de structurer un partenariat de recherche et développement entre le LAAS et LACROIX qui soit fort et pérenne, afin de favoriser l’innovation dans les systèmes pyrotechniques en s’appuyant sur le savoir-faire du LAAS. LACROIX est spécialisée dans la mise en œuvre de nombreux effets pyrotechniques pour des domaines diverses dont les feux d’artifices et les systèmes de leurre. Le LAAS est un laboratoire de recherche et un acteur majeur en France dans l’intégration de nanomatériaux énergétiques dans des MEMS pour des applications diverses. Une stratégie de recherche et développement commune établie sur 10 ans doit permettre de mener un programme de travail ambitieux associant des recherches de base sur les nanomatériaux énergétiques et des innovations notamment sur des systèmes de mises à feu de nouvelle génération, valorisables directement par LACROIX pour des applications industrielles. L’objectif ultime de la collaboration est, à horizon 2026, le développement de nouvelles générations d’initiateurs pyrotechniques en rupture technologique avec les produits existants, c’est-à-dire miniatures, multifonctionnels, multipoints, « intelligents », compétitifs, sécurisés et intégrant in situ (sans manipulation humaine) des nanomatériaux énergétiques compatibles « reach ». Cette «ingénierie» autour de l’initiation pyrotechnique permettra de positionner LACROIX dans le marché très concurrentiel de l’initiation pyrotechnique d’abord mais aussi plus largement d’améliorer la compétitivité de LACROIX dans le marché de certains produits pyrotechniques en y injectant des améliorations de fonctionnement de part un meilleur contrôle de certains paramètres relatif à l’initiation c'est à dire la modularité, la précision des effets.
Le programme de travail à fort contenu innovant et en rupture avec l’existant s'organise autour de deux axes principaux :
1. La mise au point et l’intégration de nanomatériaux énergétiques d’amorçage compatibles Reach. Notamment deux voies technologiques seront explorées : le dépôt et l’organisation de nanoparticules dans des matrices polymères et le dépôt par pulvérisation de multicouches réactives. Différents matériaux sont aujourd’hui identifiés et leur développement nécessitera plusieurs années de travail : Al/CuO, Zr/CuO, Mg/CuO en multicouches et nanoparticules.
2. La conception, la réalisation et la démonstration de composants et dispositifs d’initiation pyrotechniques multi-points, « intelligents », sécurisés, non soumis à division de risque (non-pyrotechnique). A l’heure actuelle, la variabilité de l’effet ne peut pas être effectuée car tous les produits pyrotechniques intègrent une chaîne pyrotechnique d’allumage mono composant. Cette fonctionnalité trouve des champs d’application différents en usage civil et militaire : essentiellement commande dans le temps des effets pour les applications civiles, à laquelle il faut ajouter le dosage ou la maîtrise des effets.

Les attendus de cette collaboration sont équilibrés entre avancées en recherche sur l’ingénierie de nanomatériaux énergétiques répondant aux réglementations nouvelles et le développement de microsystèmes d’allumages innovants sécurisés pour des applications duales, positionnant ainsi LACROIX parmi les acteurs majeurs en pyrotechnie notamment dans le leurre, entrainement (militaire) et l’allumage d’artifice de divertissement, les fumigènes de détresse (civiles). Le leurrage présente toutes les exigences qui permettent d’illustrer les avancées scientifiques et technologiques sus décrites. C’est aussi une classe de produits à haute valeur ajoutée qui ouvre à LACROIX de nouvelles perspectives dans le domaine de l’autoprotection civile en proposant un niveau de sécurité optimal et en réduisant les quantités de matières pyrotechniques à l’emport. Il serait alors possible d’envisager de protéger des avions de ligne en adaptant cette technologie à d’autres types de leurrages (électromagnétiques…).

Coordination du projet

Carole ROSSI (Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LAAS Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes

Aide de l'ANR 300 000 euros
Début et durée du projet scientifique : novembre 2015 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter