DS0502 - Recherches et innovations pour la performance et la durabilité des écosystèmes productifs

Gestion de la tolérance au froid et de la qualité des mouches, Drosophila suzukii, produites en masse pour faciliter la mise en place d’un contrôle biologique par les méthodes de lâchers d'insectes stériles et incompatibles – Suzukill

Résumé de soumission

L'invasion récente des zones de production de fruits par la drosophile à ailes tachetées (Spotted Wing Drosophila, SWD), Drosophila suzukii, est une préoccupation majeure pour le secteur fruitier en Europe. La lutte chimique s’avère inefficace et inopportune, en raison des réglementations, des phénomènes de résistance et des problèmes liés à l'environnement et la santé humaine. L’approche classique de lutte biologique basée sur les ennemis naturels semble difficile à appliquer en raison de contraintes comportementales ou physiologiques liées à ce ravageur. Une approche alternative prometteuse pour lutter contre les insectes ravageurs est l'utilisation des biotechnologiques innovantes, telles que les lâchers de masse d’insectes stériles. La stérilisation des insectes peut être générée v
ia irradiation (Technique de l'insecte stérile, SIT) ou via infection par Wolbachia provoquant une incompatibilité cytoplasmique (Incompatible Insect Technique, IIT). Ces méthodes novatrices représentent une avancée majeure dans la lutte antiparasitaire et ont été couronnées de succès dans le contrôle de diverses espèces envahissantes et/ou nuisibles. Cependant, ces technologies respectueuses de l'environnement nécessitent le développement d’un élevage de masse d’insectes de qualité à l'échelle industrielle, ainsi que la capacité de transporter, manipuler et stocker les populations stériles à basse température. L'objectif du projet SUZUKILL est de développer une voie alternative pour contrôler les populations de D. suzukii, dans les productions fruitières sous serre, par le lâcher en masse d'insectes stériles, produits par les méthodes SIT et IIT. Le développement de protocoles pour l'élevage de masse, les méthodes de stérilisation, ainsi que l'adaptation des procédures de contrôle de qualité seront élaborés et validés dans ce projet. Nous identifierons les bases physiologiques de la tolérance au froid de cette espèce en vue de mieux contrôler ce trait et nous développerons des méthodes de gestion de la qualité des insectes produits, y compris la diversité génétique et la compétitivité, pour faciliter la mise en œuvre des méthodes de lutte par insecte stérile. L'expertise spécifique des partenaires Français (UMR CNRS 6553 ECOBIO, Université de Rennes 1) et autrichiens (Universität für Bodenkultur Wien, BOKU) permettra de générer les connaissances nécessaires au contrôle de la tolérance au froid ainsi qu’à la gestion de la qualité génétique des populations domestiquées en élevage de masse. Le projet bénéficiera de l'expertise et des infrastructures du Programme joint de la FAO et de l’agence internationale de l'énergie atomique (IAEA) permettant la mise en place d’un package basé sur le SIT. SUZUKILL bénéficiera également des développements récents menés par le second partenaire français (UMR CNRS 5558 LBBE, Université de Lyon 1) dans le domaine de l’IIT. La coordination transnationale des partenaires du projet SUZUKILL fournira des solutions innovantes, pratiques et biologiques contre la menace de D. suzukii, et par conséquent, SUZUKILL soutiendra la capacité scientifique de lutte phytosanitaire de l'Europe.

Coordination du projet

Hervé COLINET (UMR ECOBIO CNRS 6553, Université de Rennes 1)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

3. IFFF Institute of Forest Entomology, Forest Pathology and Forest Protection, Universität für Bodenkultur Wien, Vienna
4. IPC FAO/IAEA Division of Nuclear Techniques in Food & Agriculture, Insect Pest Control Division
1. ECOBIO UMR ECOBIO CNRS 6553, Université de Rennes 1
2. LBBE UMR CNRS 5558, Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive, University Claude Bernard Lyon 1

Aide de l'ANR 240 759 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2015 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter