ORA-Chine - ORA-Chine Économie verte et Comprendre les dynamiques de la population

Smart eco-cities for a green economy a comparative study of Europe and China – SMARTECO

Smart eco-cities for a green economy: a comparative study of Europe and China

Un ensemble de métropoles se lancent dans des initiatives SMART Cities afin de développer les usages des nouvelles technologies et d'explorer des pistes de renouvellement des modalités de gouvernance des cités. <br /> <br />SMARTECO propose de tirer un premier bilan des expériences menées en Chine et en Europe dans ce domaine afin de produire une information pour les acteurs publics et privés impliqués

Produire une première analyse comparative des initiatives SMART CITIES

Les initiatives SMART CITIES se développent dans les grandes cités européenne et chinoises, mais à ce jour, aucun travail d'analyse systématique comparé n'a été réalisé. A travers ce projet, notre objectif est de fournir aux acteurs publics et privé un premier bilan des opérations les plus significatives menées en Europe et en Chine, de façon à identifier a) l'intérêt des initiatives engagées en matière de transition énergétique, écologique et urbaine, b) les mécanismes de changement à l'oeuvre dans ces transitions c) les 'meilleures pratiques' observables à ce jour

L'approche proposée s'appuie sur la théorie des transitions socio-techniques. Celle-ci postule que les changements de paradigme dans les modèles de développement économiques proviennent d'innovations sociétales qui s'élaborent dans un premier temps dans des configurations locales -des niches - puis se disséminent à l'ensemble de la société.

Nous nous intéresserons donc particulièrement ici à a) l'identification de niches 'écologiques' dans lesquelles s'élaborent des expérimentations et où se produisent des innovations sociétales susceptibles de se généraliser à partir d' initiatives locales, b) Nous caractériserons les mécanismes d'innovation en jeu c) nous étudierons les mécanismes de généralisation et de diffusion des innovations au delà des lieux de leur élaboration.

La recherche s'appuiera donc sur une étude comparée de cas soigneusement sélectionnés pour leur potentiel en matière de renouvellement des modèles urbain de développement, pris dans différents pays européens et en Chine.

L'approche est également volontairement trans-disciplinaire (économie, sociologie, urbanisme, géographie, sciences politiques) afin de prendre en considération les différentes dimensions (urbaines, géographiques, humaines, économiques, sociologiques, politiques) à l'oeuvre

Le résultat espéré de cette recherche est de livrer un premier bilan des intiatives SMART CITIES en Europe et en Chine et de fournir de première conclusions sur la capacité de ces initiatives à renouveler durablement les modèles de développement économiques des cités.

Il s'agit d'une première étude systématique et comparée sur ce sujet. Les perspectives concernent les acteurs privés et publics engagés dans des investissements SMART CITIES, mais également leur efforts pour inventer de nouveaux modèles de développement urbain pour le futur.

Une dizaine de publications et communications sont prévues, et la participation à des évènements internationaux tels que le World Urban Forum Summit et le ECO-Cities world summit.

L'objectif principal de la recherche du projet est d'étudier de façon critique l'efficacité de l'évolution éco-ville en Chine et en Europe en permettant l'émergence socio-technique des niches de l'économie verte, et leurs impacts potentiels sur l'économie en général. Notre équipe interdisciplinaire, composée d'experts de la Chine, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la France et l'Allemagne vise à s'attaquer à ce problème de la recherche grâce à un programme concerté de recherche. Nous utilisons une approche comparative pour permettre la connaissance et le transfert de politiques, ainsi que l'établissement de canaux pour les processus d'apprentissage collaboratif et mutuelles. Ce sera le premier projet à proposer une analyse comparative systématique des verts projets d'éco-ville économie axée en Chine et en Europe. Cette informera l'identification des opportunités et des voies pour la formulation de réponses nationales et internationales de collaboration politique urbaine et économiques, l'engagement de l’État, le secteur des entreprises et des collectivités dans la réalisation de projets «smart éco-ville » qui peut favoriser la croissance de l'économie verte.
L'Europe et la Chine face aux défis du changement climatique et de la dégradation de l'environnement associée, et de trouver des façons de promouvoir le changement économique à partir des modèles économiques et de consommation à forte intensité carbone. Il est largement reconnu que la ville est l'endroit où ces défis sont centrés, et où des solutions seront trouvées (Bulkeley 2013). Les villes sont les deux producteurs d'externalités environnementales, et les endroits où les effets négatifs du changement climatique seront ressentis plus fortement (Dodman 2009). Les villes sont aussi des sites d'expérimentation pour l'adaptation et la transition vers une économie bas-carbone (Castan Broto 2013). En effet, les expériences socio-techniques peuvent être considérés comme des facteurs de changement de l'environnement socio-économique - mondiale. La Chine et plusieurs pays et les villes européennes sont activement engagés dans la planification et la construction de zones urbaines expérimentales axées sur l'économie verte. Beaucoup de ces projets combinent des éléments de la planification éco-ville (en se concentrant sur le «matériel» visible de durabilité de l'environnement : la planification, l'architecture, les énergies renouvelables et les technologies de réseau intelligent, etc ), avec «ville intelligente» de la planification (mise au point est sur le «logiciel » : les systèmes d'information et de communication, les réseaux sociaux et le capital social, le transfert de connaissances et le développement organique des communautés) (Shapiro 2006) .
Nous vous proposons une analyse de ce que nous appelons la «éco- ville intelligente», définie comme une ville expérimentale qui fonctionne comme un créneau potentiel où les deux réformes environnementales et économiques peuvent être testées et introduites dans des zones qui sont à la fois spatialement proche la région environnante) et dans un contexte international (par le biais des réseaux de connaissances, de la technologie et de la politique de transfert et de l'apprentissage) .
Notre projet se concentre explicitement sur une perspective multi-niveaux et intègre un accent important sur l'évaluation du rôle des réseaux pour permettre la transition vers une économie verte.

Coordinateur du projet

Centre de Recherche en Managment (CRM), Toulouse (Laboratoire public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

School of Economics at Renmin University of China
Department of Geography, King's College London
Institut für Forst- und Umweltpolitik, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
Technology, Policy & Managment, TU-Delft
Centre de Recherche en Managment (CRM), Toulouse

Aide de l'ANR 86 140 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2015 - 36 Mois

Liens utiles