DS0501 - Productions durables

Extinction de l'immunité par des petits ARN végétaux induits par un pathogène bactérien – PIXIES

Résumé de soumission

Les petits ARN (pARN) eucaryotes apparaissent comme des éléments régulateurs fondamentaux de nombreuses fonctions biologiques telles que le développement, la croissance et la réponse aux stress abiotiques et biotiques. Dans la cellule, les pARN mesurent de 20 à 24 nucléotides et sont issus du clivage d'un précurseur ARN double brin par une enzyme de la famille Dicer. Les pARN s'associent avec les complexes protéiques RISCs et reconnaissent leur cible par complémentarité de séquence nucléique afin d'éteindre l'expression des gènes concernés. La nature des voies de biosynthèse et l'activité des pARN restent très peu explorées chez les modèles expérimentaux des plantes cultivées tel que le riz subissant l'attaque d'un pathogène. Le riz (Oryza sativa) est une espèce cultivée majeure dans l'agriculture mondiale et un pivot de l'économie et de l'alimentation des pays en voie de développement. La production globale de riz est limitée par des maladies causées par des pathogènes tels que les virus, les champignons, les nématodes et les bactéries. La bactérie Xanthomonas oryzae provoque des maladies foliaires et est notamment classée parmi les trois plus importants pathogènes du riz à l'échelle mondiale. Le projet PIXIES se propose d'étudier une stratégie de virulence insoupçonnée des pathogènes bactérien qui s'appuie sur l'extinction de l'immunité de l'hôte. L'exploitation de données de séquençage à haut débit a permis d'identifier plusieurs pARN qui s'accumulent fortement dans la feuille de riz infectée par des souches virulentes de X. oryzae. Ces petits ARN induits par Xanthomonas (pARNix) possèdent des caractéristiques rappelant celles des pARN régulateurs et ciblent probablement des gènes apparentés, et impliqués dans la signalisation de l'immunité végétale. Plusieurs approches expérimentales seront mises en œuvre afin de comprendre les facteurs bactériens et les voies de biosynthèse végétales nécessaires à la production des pARNix. La nature du mode d'action des pARNix à l'échelle moléculaire ainsi que l'identité de leurs cibles seront aussi précisées. Finalement, afin d'établir la pertinence biologique des pARNix, leur lien fonctionnel avec la mise en place de la maladie sera mis en évidence. La compréhension des ces processus biologiques fondamentaux aboutira certainement à la découverte de mécanismes moléculaires inédits impliqués dans la production de pARN dérivés du génome de l'hôte. Cette connaissance sera aussi décisive pour l'élaboration de nouvelles méthodes de protection contre une maladie qui affecte une plante cultivée stratégique.

Coordinateur du projet

INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT (Laboratoire public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT

Aide de l'ANR 258 989 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2014 - 36 Mois

Liens utiles