DS0501 - Productions durables

Les gènes NOOT gardiens de l'dentité des nodosités symbiotiques et de l'abscission – NOOT

Résumé de soumission


La symbiose légumineuse-Rhizobia conduit à la formation de nodosités fixatrices d’azote sur les racines de la plante hôte. Dans le but de réduire l’utilisation des intrants azotés dans le cadre du développement d’une agriculture durable, il serait particulièrement intéressant d’utiliser à plus grande échelle ces plantes pour leurs capacités fixatrices d’azote. Nous avons montré que les gènes NOOT sont nécessaires pour le maintien de l’identité et du fonctionnement de cet organe symbiotique. Ce gène s’est aussi avéré être important pour l’abscission des organes aériens, un caractère très important en agronomie. Le projet NOOT a donc pour but de mieux comprendre le rôle des gènes NOOT-like dans ces deux processus biologiques chez différentes plantes. Dans la première partie du projet, nous allons approfondir nos connaissances sur les mécanismes contrôlant l’identité symbiotique par les gènes NOOT-like chez les légumineuses (Medicago et pois cultivé). Dans la deuxième partie de ce projet nous allons étudier le rôle des gènes NOOT-like dans les mécanismes d’abscission chez différentes plantes comme des légumineuses cultivées ou la plante monocotylédone modèle Brachypodium. La possibilité de transfert vers les céréales cultivées du caractère de non-abscission sera envisagée.

Coordinateur du projet

Institut des Sciences du Végétal (ISV) (Laboratoire public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Unité de recherche en génomique végétale (URGV) Evry
Institut des Sciences du Végétal (ISV)

Aide de l'ANR 277 536 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2014 - 42 Mois

Liens utiles