JCJC SVSE 3 - JCJC - SVSE 3 - Microbiologie, immunologie, infectiologie

Etude des mécanismes moléculaires responsables de l’efficacité antitumorale des cellules Th9 induites en présence d’IL-1ß – MMTAF

Résumé de soumission

Ce projet de recherche a pour objectif d’établir les bases moléculaires responsables des propriétés anticancéreuses des cellules T CD4 productrices d’interleukine 9 (cellules Th9) induites en présence d’IL-1ß. Les cellules Th9 ont été mises en évidence en 2008. Elles produisent de fortes quantités d’interleukine 9 et possèdent de fortes propriétés proinflammatoires in vivo. Bien que ces cellules aient été à l’origine identifiées en raison de leur capacité à renforcer des réponses inflammatoires dans des modèles de colite et d’asthme, des travaux récents suggèrent que ces cellules possèdent également de fortes propriétés anticancéreuses. Cependant, les mécanismes favorisant la génération de ces cellules restent mal connus à ce jour et la contribution potentielle d’autres cellules du système immunitaire aux effets anticancéreux des Th9 n’a pas été clairement établie. Ainsi, malgré leurs propriétés anticancéreuses, l’absence d’outils permettant de contrôler les fonctions effectrices des cellules Th9 limite leur utilisation potentielle en immunothérapie du cancer.
Nos données actuelles indiquent que les cellules Th9 présentent des propriétés anticancéreuses renforcées lorsqu’elles sont différenciées en présence d’un facteur proinflammatoire, l’interleukine 1ß, en comparaison avec des cellules Th9 différenciées de façon conventionnelle. Cette activité exceptionnelle suggère que ces cellules Th9 induites en présence d’interleukine 1ß jouent un rôle majeur dans la prévention du développement de cancers. L’interleukine 1ß ne facilite pas simplement la génération de cellules Th9 mais, de manière inattendue, induit un nouveau facteur de transcription dans les cellules Th9 en développement qui va dicter leurs fonctions effectrices et leurs propriétés anticancéreuses. Pour renforcer le potentiel anticancéreux des cellules Th9, nous allons d’abord décrypter la série d’événements moléculaires qui confèrent des propriétés anticancéreuses aux cellules Th9 induites en présence d’interleukine 1ß puis déterminer leur devenir in vivo et leurs interactions avec d’autres cellules immunitaires effectrices. Ces objectifs seront poursuivis en analysant in vitro et in vivo l’expression génétique des cellules T CD4 différenciées en cellules Th9 en présence d’interleukine 1ß et en utilisant des souris transgéniques. La découverte des voies de signalisation responsables de l’effet anticancéreux des cellules Th9 induites en présence d’interleukine 1ß permettrait de mieux comprendre la plasticité de la différenciation cellulaire CD4 et fournirait un outil thérapeutique capable de moduler l’activité biologique des cellules Th9 afin d’envisager leur utilisation en immunothérapie du cancer.

Coordinateur du projet

Monsieur Lionel APETOH (InsermUMR866)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

InsermUMR866

Aide de l'ANR 350 000 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2013 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter