JCJC SVSE 1 - JCJC - SVSE 1 - Physiologie, physiopathologie, santé publique

Rôle de l’Inflammation dans la Symptomatologie Neuropsychiatrique chez le Sujet Obèse – OBEPSY

Résumé de soumission

L’obésité ne cesse de progresser dans le monde et elle représente à ce jour un problème majeur de santé publique. En plus d’être associée à un risque augmenté de maladies métaboliques et cardiovasculaires, l’obésité est associée à une prévalence élevée de symptômes neuropsychiatriques, notamment émotionnels et cognitifs. Ces symptômes ont des répercussions importantes sur la qualité de vie de l’individu obèse et sur son adhésion aux thérapies visant la perte de poids. Les mécanismes physiopathologiques sous-tendant cette vulnérabilité accrue aux troubles neuropsychiatriques chez le sujet obèse restent largement méconnus. Néanmoins, diverses données récentes suggèrent l’implication de mécanismes immunitaires. L’obésité se caractérise en effet par état d’inflammation chronique à bas bruit avec production soutenue de facteurs inflammatoires (cytokines pro-inflammatoires notamment) au niveau du tissu adipeux. En outre, la perte de poids induite par chirurgie bariatrique chez des sujets obèses s’accompagne d’une normalisation du profil inflammatoire. De nombreuses données de la littérature indiquent qu’en dehors de leurs effets immunitaires, les cytokines ont de puissants effets comportementaux. Des travaux menés par notre équipe sur un modèle clinique d’inflammation chronique suggèrent que les cytokines pourraient interagir avec divers systèmes neurobiologiques, comme l’axe hypothalamo-hypophyso-corticosurrénalien (HPA), ou modifier les systèmes cognitifs de traitement de l’information, pour exercer leurs effets neuropsychiatriques. L’objectif principal de ce projet est de déterminer le rôle de l’inflammation chronique à bas bruit dans la physiopathologie des troubles neuropsychiatriques chez le sujet obèse. Pour ce faire, trois actions seront menées :

Action 1: a) Caractériser la symptomatologie neuropsychiatrique chez 100 sujets obèses en attente d’une chirurgie bariatrique (bypass), b) évaluer l’influence de l’inflammation systémique sur cette symptomatologie, et c) déterminer l’impact de la perte de poids induite par le bypass sur la normalisation du profil inflammatoire et la symptomatologie neuropsychiatrique. Les évaluations neuropsychiatriques comprendront la mesure de la symptomatologie dépressive, cognitive et neurovégétative (fatigue) selon une approche dimensionnelle et seront effectuées avant la chirurgie puis 3, 6 et 12 mois après. Des prélèvements sanguins seront réalisés pour le dosage des facteurs inflammatoires circulants afin de vérifier l’amélioration du profil inflammatoire suite à la perte de poids et d’évaluer son impact sur la symptomatologie neuropsychiatrique. Les résultats obtenus seront contrastés aux données obtenues chez 50 sujets non obèses opérés pour une pathologie non inflammatoire (hernie) et évalués aux mêmes temps de mesure.

Action 2 : a) Evaluer les interactions entre inflammation et dysfonctionnements de l’axe HPA par une approche de génomique fonctionnelle et b) déterminer l’influence de ces interactions sur la symptomatologie neuropsychiatrique du patient obèse telle qu’elle aura été mesurée par l’action 1. Cette tâche sera menée chez 15 patients obèses et 15 sujets non obèses recrutés dans l’action 1.

Action 3: a) Estimer l’influence de l’obésité sur les processus cognitifs de traitement de l’information par imagerie cérébrale fonctionnelle (IRMf), et b) déterminer si le profil cognitif ainsi mesuré participe à la symptomatologie neuropsychiatrique du patient obèse. Le paradigme d’IRMf utilisera une tâche d’attention visuo-spatiale de complexité variable qui s’est révélée être associée à un profil d’activation cérébral particulier (cortex cingulaire antérieur) dans une précédente étude menée par notre équipe chez des patients présentant une inflammation chronique systémique. Cette tâche sera menée chez 15 patients obèses et 15 sujets non obèses recrutés à partir de l’action 1.

Ce projet interdisciplinaire renseignera sur physiopathologie des symptômes neuropsychiatriques dans l’obésité.

Coordinateur du projet

INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE RECHERCHE DE BORDEAUX - AQUITAINE (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE RECHERCHE DE BORDEAUX - AQUITAINE

Aide de l'ANR 206 424 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2011 - 36 Mois

Liens utiles