FRAL - Programme franco-allemand en SHS

La transculturalité des espaces nationaux. Processus de traduction, figures de médiation et effets socioculturels des transferts littéraires en Europe (France, pays germaniques et hispaniques principalement) – TRANSNAT

Résumé de soumission

Le projet présenté par les deux équipes s’assigne trois objectifs complémentaires :
1) Etablir une comparaison systématique des échanges culturels de l’espace francophone et de l’espace germanophone avec les autres espaces linguistiques ouest-européens à travers une étude quantitative et qualitative d’un certain nombre de vecteurs de la traduction ou de la présence de textes issus des autres cultures relevant principalement des belles lettres, du théâtre ou de l’analyse critique.
2) Reconstituer à la fois l’ampleur des échanges, leur variation dans le temps, dans l’espace social et dans l’espace européen, et établir la sociologie des acteurs de cet échange (traducteurs/trices, éditeurs, milieux théâtraux, animateurs de revue, prescripteurs de lecture, institutions de transmission et de conservation des écrits).
3) Les deux équipes ont choisi de coupler le travail en extension (analyses quantitatives à partir de bibliographies, catalogues, répertoires, index de revues) et en intensité (études ciblées de certains genres, de certains types de livres ou d’auteurs, de certains groupes en charge du transfert et de la traduction).
Les deux premiers volets de l’enquête porteront sur la mesure du phénomène de traduction et sur le degré d’intérêt et de réceptivité exprimé pour les œuvres étrangères (du milieu du XVIIIe siècle au début du XXe siècle), et s’appuieront sur des corpus bibliographiques, des corpus de périodiques littéraires et d’encyclopédies. Cette première approche sera complétée par des études de cas et par des approches plus qualitatives sur les différents acteurs de l’importation d’œuvres étrangères, traducteurs et traductrices, journalistes et critiques, éditeurs, libraires et autres intermédiaires, sur lesquels auront aussi été collectées des données de type biographique et institutionnel.
Pour le théâtre, on partira des programmes effectifs d’un certain nombre de théâtres de villes de référence ce qui permettra de situer dans l’espace social et national le processus d’importation d’œuvres d’origine étrangère.
Pour compléter l’étude de la réception et de l’espace de circulation des textes traduits on s’attachera, en dernier lieu, à l’analyse de la composition d’un certain nombre de bibliothèques privées dont on a conservé les catalogues ayant appartenu à la noblesse ou à la bourgeoisie cultivée entre 1760 et 1910.
Au terme de ces différentes enquêtes conjointes on espère :
1. Etablir une cartographie culturelle des flux et circulations des biens culturels et une sociographie des intermédiaires culturels.
2. Mettre à la disposition de la communauté scientifique internationale des banques de données et des publications communes prévues pour proposer la synthèse des résultats et des comparaisons permettant une modélisation globale des processus de traduction et de réception des textes littéraires d’origine étrangère.

Coordinateur du projet

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR PARIS B (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Institut für Neuere deutsche Literatur
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR PARIS B
Saarland Universität

Aide de l'ANR 244 979 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2012 - 36 Mois

Liens utiles