NET-BIOME 2010 - Towards Biodiversity Management in support of Sustainable Development in Tropical and Subtropical EU

Mieux comprendre la dynamique de la biodiversité dans les îles tropicales et subtropicales pour faciliter le développement de stratégies de conservation fondées sur les acquis scientifiques – ISLAND-BIODIV

Résumé de soumission

Le projet ISLAND-BIODIV vise, grâce à un réseau d’excellence de nature transnationale et transrégionale, à fournir des outils conceptuels et techniques pour mesurer la biodiversité dans les écosystèmes insulaires tropicaux et subtropicaux de trois régions ultrapériphériques (Canaries, Açores, Réunion). Il s’agira de développer les méthodologies appropriées et mettre en place un système de suivi rapide, efficace, et à long-terme de la biodiversité dans trois groupes importants d’organismes fonctionnellement inter-dépendants : les plantes à fleurs, les macro-invertébrés qui vivent au-dessus du sol, et les micro-invertébrés qui vivent dans le sol. Cela conduira à l’évaluation de la biodiversité aux échelles intra- et inter-régionale, de façon parallèle et comparable. La coordination de l’évaluation permettra de mieux répondre aux attentes et aux demandes des porteurs d’enjeux et des décideurs en matière de biodiversité et de développement durable. A terme, le projet permettra (a) le développement d'une série de procédures standardisées d’évaluation de la biodiversité fondées sur des faits validés par l’analyse scientifique, et (b) l’installation d’un dispositif permanent pour le suivi à long-terme et l'évaluation des changements de valeur de la biodiversité.
Les questions scientifiques auxquelles le projet ISLAND-BIODIV cherchera à répondre sont les suivantes : (1) Dans quelle mesure la biodiversité à l’intérieur d’un écosystème insulaire particulier est-elle distribuée de manière homogène à travers l’étendue géographique de cet écosystème ? (2) Est-ce que les changements de biodiversité à travers l’étendue géographique d’un écosystème sont comparables d’un groupe fonctionnel d’organismes à un autre ? (3) Compte-tenu de la probable variabilité des réponses entre groupes fonctionnels d’organismes, est-ce que les stratégies de gestion et de conservation de la biodiversité qui sont en vigueur dans les différentes régions concernées par le projet sont globalement satisfaisantes et suffisantes pour préserver à long-terme l’originalité, l’intégrité et la valeur des écosystèmes insulaires ? (4) Quels sont les améliorations ou les développements qui pourraient être ajoutés aux stratégies de gestion et de conservation pour maximiser la conservation de la biodiversité (et minimiser les changements de valeur de la biodiversité face aux changements environnementaux) ?
La démarche adoptée dans le projet consistera à combiner les approches traditionnelles d’évaluation de la biodiversité avec de nouvelles approches fondées sur l’utilisation des nouvelles technologies de séquençage de l’ADN. Globalement, le projet ISLAND-BIODIV s’inscrit donc parfaitement dans le cadre de l’AO NetBiome en proposant de caractériser la biodiversité de façon efficace, répétable, et à l’aide de métriques validées par l’analyse scientifique, afin d’améliorer les procédures de gestion et de faciliter la prise de décision. Il s’appuyera sur des échanges concrets avec les porteurs d’enjeux des trois régions concernées et le partage des connaissances scientifiques avec le grand public via des opérations de communication auprès des collectivités et des associations et comprendra des opérations de sensibilisation pour maximiser l’utilité sociétale et la compréhension des enjeux associés à l’évaluation de la biodiversité et de sa valeur pour les habitants des régions ultrapériphériques.

Coordination du projet

Christophe THÉBAUD (Laboratoire Evolution et diversité biologique - Université Paul Sabatier Toulouse III) – thebaud@cict.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Jardín Botánico Canario "Viera y Clavijo" - Espagne
University of Azores (Azorean Biodiversity Group - CITAA) - Portugal
Instituto de Productos Naturales y Agrobiología - Espagne
Faculty of Biology - Espagne
Université de la Réunion
EDB - UPS Laboratoire Evolution et diversité biologique - Université Paul Sabatier Toulouse III

Aide de l'ANR 105 000 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2011 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter