Flash Info
Publication du programme PAUSE – ANR Ukraine pour l’accueil de scientifiques ukrainiens et ukrainiennes dans des laboratoires français
CSOSG - Concepts, Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale

Détection et Imagerie radar A travers les MurS et traitement de l'information – DIAMS

Résumé de soumission

Qu’il s’agisse de POM : prises d’otages de masse ou de POC : prises d'otages complexes en des lieux multiples comme à Bombay en 2008, ou dans un théâtre de Moscou en 2002 ou encore dans le gymnase de Beslan en 2004, ce type d’attaque constitue pour les autorités un vrai casse-tête.
Pour les aider dans leur mission, les forces de l’ordre et les forces armées bénéficient d’un certain nombre de moyens, cependant , un radar qui
« voit » à travers les murs amènerait un avantage opérationnel considérable : il permettrait de mieux protéger la vie des intervenants en apportant des éléments de décision très importants (dans les cas de prise d'otages : où se trouvent les ravisseurs et les otages) avant l’entrée dans un bâtiment, tâche qui s’avère parmi les plus risquées lorsqu’on ne sait pas prévoir les dangers potentiellement présents à l’intérieur. C’est donc un élément clé pour augmenter le taux de succès de la mission tout en diminuant les risques associés.

Il existe à l’heure actuelle un tout petit nombre de radars à travers les murs qui sont commercialisés. Cependant, de l’avis même des utilisateurs, ces dispositifs ne donnent pas entière satisfaction par rapport au besoin et même restent pour la plupart inexploitables.

Le besoin concerne d’abord la vision à l’intérieur des bâtiments de façon à avoir un aperçu de la topologie des lieux pour faciliter une intervention ultérieure. Ensuite, une question cruciale concerne la présence humaine dans le bâtiment. A l’heure actuelle, il n’existe pas de dispositif absolument fiable à même de statuer sur ce point avec une marge d’erreur quasi nulle. Il est ensuite important dans le cas de personnes en mouvement de pouvoir les détecter, les dénombrer et suivre leur évolution au cours du temps.

L’objectif affiché du projet DIAMS, de type recherche industrielle, est de réaliser une avancée notable dans un domaine technologique de pointe qui est la vision radar à travers les murs en utilisant des ondes électromagnétiques dans une gamme de fréquence allant de 500 MHz à 10 GHz. Ces ondes électromagnétiques modulées sont utilisées comme support de propagation à un capteur de type radar utilisant la réflectivité des objets ou cibles dans le but de les détecter, de les localiser et de les pister.

L’originalité de ce projet DIAMS réside dans l’utilisation couplée radar doppler - radar imageur, alliée à la diversité d’antenne, opérant en temps réel, qui fournira des signaux à même d’être analysés par des traitements innovants (traitement d’image, polarisation de l’onde, vision 3D,…), ce qui constituera une voie de progression considérable par rapport à l’existant. De plus, au niveau industriel, le développement d’un démonstrateur proche du besoin opérationnel servira de point de départ à une future industrialisation.

Coordinateur du projet

Monsieur Laurent CASTANET (OFFICE NATIONAL D'ETUDES ET DE RECHERCHES AEROSPATIALES (O.N.E.R.A.) CENTRE CHATILLON) – Laurent.Castanet@onera.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ELECTRONIQ INDUS DE L'OUEST TRONICO
L3i UNIVERSITE DE LA ROCHELLE
LEAT UMR 6071 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE COTE D'AZUR
TRONICO TRONICO
ONERA OFFICE NATIONAL D'ETUDES ET DE RECHERCHES AEROSPATIALES (O.N.E.R.A.) CENTRE CHATILLON

Aide de l'ANR 794 464 euros
Début et durée du projet scientifique : - 30 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter